Moncontour : élus et habitants se battent contre la fermeture de leur agence bancaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par V. Chopin avec S. Salliou
L'agence Crédit Mutuel de Bretagne de Moncontour Quessoy, dans les Côtes d'Armor.
L'agence Crédit Mutuel de Bretagne de Moncontour Quessoy, dans les Côtes d'Armor. © S. Salliou / France Télévisions

Face au projet de fermeture de l'agence bancaire du Crédit Mutuel de Bretagne, élus et habitants de Moncontour, dans les Côtes d'Armor, ont décidé de se mobiliser. Pétition, courriers... Ils craignent à terme que leur territoire perde son attractivité.

"Touche pas à ma banque !" Le projet de fermeture de l'agence Crédit Mutuel de Bretagne de Moncontour agace beaucoup dans cette petite cité de caractère des Côtes d'Armor : "C'est fou ! On va aller où ?" 

Dans la rue, les passants ne cachent pas leur mécontentement. "C'est bien dommage ! En plus, ils ne laissent même pas de quoi retirer de l'argent..."

Le CMB prévoit de fermer cette agence en place depuis les années 1970 et de transférer courant 2022, ses quatre salariés à 8 kilomètres de là, à Quessoy, où une agence plus grande est en cours d'aménagement. 

Dans la commune de 790 habitants et alentours, ce "projet" du CMB fait grand bruit. Il inquiète les habitants mais aussi les commerçants (au nombre d'une trentaine). 

Conséquences pour les autres commerces

"C'est du flux de clients directs et indirects en moins : les salariés qui travaillent au CMB, mais aussi les clients qui vont toute la journée en rendez-vous ou au distributeur automatique de billets, estime Jimmy Merrien, le gérant du supermarché Carrefour. Ca va enlever forcément du flux potentiel et du chiffre d'affaires par conséquence !"

Une pétition circule. Elle a déjà rassemblé près de 300 signataires qui demandent à la banque mutualiste de revenir sur sa décision.

Le cordonnier à l'origine de cette initiative développe lui un autre argument : "En tant que commerçant, c'est une très forte gêne : nous n'aurons pas de dépôt pour nos chèques et espèces !"  grogne Marc Rondel qui n'a pas de terminal de paiement. Nous ne sommes pas transporteurs de fonds !"

Sentiment d'abandon partagé

Moncontour a perdu plusieurs services ces dernières années. Pour la maire, cette agence bancaire qui risque de fermer, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase : "On n'est plus chef-lieu de canton, on a perdu notre trésorerie, il a fallu qu'on fasse une agence postale communale..." énumère Anne-Gaud Millorit. 

"On a le sentiment d'être abandonné, en tout cas, on ne nous aide pas à maintenir des services de proximité dans nos zones rurales ! On n'attend pas ça d'une banque mutualiste !"

Anne-Gaud Millorit, maire de Moncontour

Ce jeudi midi, autour de l'élue, sept autres maires des alentours de Moncontour ainsi que le député de la circonscription ont co-signé un courrier au Crédit Mutuel de Bretagne pour demander le maintien de l'agence.  

"Au nom des conseils municipaux de Moncontour, Trédaniel, Plémy, Hénon, Trébry, Saint-Trimoël, Penguily, Saint-Glen, et du député de la circonscription, nous tenons à vous faire part de notre incompréhension (...) Nous souhaitons que l’agence de Moncontour, dont le rayonnement s’étend sur l’ensemble de nos communes et offre un véritable service de proximité à nos concitoyens, soit maintenue" précise le courrier.

"Nouvelles habitudes des clients"

Du côté du Crédit Mutuel de Bretagne, on justifie ce choix par la baisse du nombre de "passages à l'agence". L'agence CMB Moncontour Quessoy n'est pas déficitaire mais "il faut se caler sur les nouvelles habitudes des clients", selon Nicolas Cévaër, le directeur de cette agence.

Et le CMB de lister les agences présentes dans un rayon de 15 kilomètres autour de Moncontour : Lamballe, Quessoy, Plœuc-L'Hermitage, Plouguenast et Collinée. L'argument est clair : ces cinq agences présentes sur le territoire desservent, selon la banque mutualiste, correctement la population.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.