Cet article date de plus de 4 ans

A Pordic, un cèdre du Liban menacé pour deux places de parking

Un collectif de riverains proteste contre l'abattage programmé d'un cèdre de 55 ans au profit du parking d'un projet immobilier. Sa destruction ferait gagner deux places. Le collectif manifeste ce lundi.
Le cèdre menacé du bourg de Pordic
Le cèdre menacé du bourg de Pordic © F3
Un projet immobilier de 9 logements, avec des parkings attenants, menace un cèdre âgé de 55 ans. L'allure remarquable de ce cèbre bleu de l'Atlas est bien connue dans le centre-bourg de Pordic, près de Saint-Brieuc.

Une trentaine de personne du collectif contre l'abattage du cèdre a manifesté
Une trentaine de personne du collectif contre l'abattage du cèdre a manifesté © Jérémie Armand
Des riverains ont eu vent de son abattage programmé, et se sont constitués en un collectif qui compte déjà une soixantaine de soutiens. L'argument principal contre la disparition de l'arbre: son abattage ne serivrait qu'à faire gagner deux places de parking.

Une trentaine de personne a manifesté ce lundi.  "C'est dommage de voir cet arbre disparaître" estime Ferdinand, qui l'a vu planter. "On voit des gens passer pour des photos de mariage, de premières communions".

Dans le bourg, le cèdre apporte une touche "nature", "cela apporte un peu de sérénité" estime un autre membre du collectif. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs logement société