Des risques de pollution aux particules fines en Bretagne

C’était déjà le cas dans le Finistère depuis ce jeudi. Le risque de pollution aux particules fines soulignées par Airbreizh s'étend au Morbihan et aux Côtes d’Armor.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le Finistère, le Morbihan et les Côtes d’Armor connaissent un risque de pollution aux particules fines avec un dépassement du seuil d'information recommandation, pour les 17 et 18 décembre.

L’indice ATMO de la qualité de l’air est qualifié par l’organisme Airbreizh, chargé de sa surveillance, de « moyen » à Rennes et en Ille-et-Vilaine, à « mauvais » sur le reste de la Bretagne.

Selon l’observatoire, la situation est imputable à une situation météorologique exceptionnelle : poussières en provenance d’Afrique arrivant de l’Atlantique par un flux de sud. Ce flux de particule s’ajoute à celui produit par les activités locales.

Nous pouvons lutter contre cette pollution en limitant nos déplacements ou notre vitesse (70 km/heure au lieu de 90 km/h sur les routes départementales). Il est conseillé aux personnes vulnérables de limiter leur activité physique.