• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes en Bretagne : les manifestants ne désarment pas au quatrième jour

Opération escargot sur la rocade de Rennes ce midi. / © Catherine Jauneau
Opération escargot sur la rocade de Rennes ce midi. / © Catherine Jauneau

La rocade de Rennes subit une opération escargot depuis ce midi. Le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche n'est plus bloqué, mais celui de Lorient l'est depuis ce matin. Dans les Côtes-d'Armor, la RN12 est fermée aux abords de Saint-Brieuc. Leurs actions sont nombreuses ce mardi 20 novembre.

Par Corentin Bélard

Les actions de blocages continuent et le trafic est contrarié sur le réseau routier. Notamment sur les route nationales à quatre voies de circulation.

À Rennes, une réunion de gilets jaunes à Cleunay s'est formée ce matin. Il a été décidé de faire une opération escargot à partir de 12h30 sur la rocade, dans le sens Rennes-Nantes.
 

Opération escargot sur la rocade de Rennes

Suite à l'évacuation du dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, les gilets jaunes de Rennes ont entrepris d'autres actions, tel cette opération escargot.
 


Dans le Morbihan, la préfecture a averti les usagers des complications qu'ils pourront rencontrer dans le département.


À côté de Vannes, le rond-point des Trois-Rois est soumis à un barrage filtrant. La police n'a pas prévu d'intervenir mais est présente sur place pour empêcher toute tentative de blocage total du trafic.

Plus au nord, la nationale N12 est fermée au niveau de Saint-Brieuc. Selon Bison Futé cela concerne le sens ouest-est (Brest vers Paris) et la fermeture durerait jusqu'à 14 h. Ensuite, la route rouverte, les gilets jaunes se sont rendus en centre-ville pour se rassembler devant la préfecture.
Ils montrent leur mécontentement sous les fenêtres de l'État et décident des prochaines actions à faire.

Le secteur Est de Lorient fait face à de fortes perturbations dans le sens Brest - Nantes à 17h.

Ailleurs dans les Côtes-d'Armor, des blocages sont en cours sur Guingamp, Rostrenen, Callac, Paimpol ou encore à Saint-Nicolas-du-Pelem.
 


Un dépôt de pétrole libéré, un autre bloqué

Au quatrième jour de manifestations, la mobilisation des gilets jaunes commence à s'essouffler. 

Dans le Morbihan, du côté de Lorient le centre pétrolier est toujours bloqué par les gilets jaunes ce matin. La police nationale s'est rendue sur place dès 5h pour éviter tout débordement et empêcher d'autres manifestants d'arriver sur le site.
 

Les manifestants sont présents à l'arrivée des forces de l'ordre / © Stéphane Izad
Les manifestants sont présents à l'arrivée des forces de l'ordre / © Stéphane Izad

Des négociations son en cours entre les policiers et les gilets jaunes. Ces derniers acceptent de laisser passer les poids lourds en échange d'une rencontre avec le sous-préfet de Lorient en début d'après-midi.

Les Gilets jaunes ont été délogés dans la nuit de lundi à mardi par les forces de l’ordre dans la zone commerciale de Langueux près de Saint-Brieuc. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a évoqué la présence "d'hommes qui avaient des barres de fer et des cocktails molotov". 
 

Des interpellations dans le Finistère et les Côtes-d'Armor

A Quimperlé, hier soir, un manifestant sous l'emprise de l'alcool a porté un coup de matraque téléscopique sur un véhicule engagé sur le rond-point de Kervidanou. L'auteur des faits a été interpellé par les gendarmes dépêchés sur les lieux.

A Brest, en fin d'après-midi dimanche, un manifestant alcoolisé et agressif avait dû être interpellé par les forces de l'ordre, à la demande des organisateurs. Plusieurs cas de dégradations de véhicules ont par ailleurs été signalés à Brest et à Guipavas au cours du week-end.

À Langueux, au lendemain des affrontements, six personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre.
 
 

Les images de l'évacuation à Vern-sur-Seiche

Comme annoncé par le ministre de l'Intérieur lundi soir, à Vern-sur-Seiche près de Rennes, le dépôt pétrolier Total a été libéré par les forces de l'ordre ce 20 novembre.
L'évacuation s'est faite à 6h du matin sans heurts et dans le calme.
 

Sur place, une dizaine de cars de CRS ont été postés sur les ronds-points et aux abords du dépôt de carburant. 
La circulation a pu reprendre sur l'axe Rennes-Angers,
Il était bloqué par les manifestants depuis lundi. Tous les camions immobilisés depuis ont pu reprendre la route. 

 

Sur le même sujet

Littoral, l'ikéjimé une révolution pour la pêche

Les + Lus