VIDÉO - Phase 2 du déconfinement, ce qu'il faut retenir du discours d'Edouard Philippe

Edouard Philippe s'est exprimé ce jeudi 28 mai, sur la prochaine phase du déconfinement. La question de la réouverture des lycées, des cinémas, bars et restaurants, ainsi que les possibilités de déplacements ont été évoquées. Revoyez ici les réponses apportées par le gouvernement.

© PHILIPPE LOPEZ / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

Ce Jeudi 28 mai, le Premier ministre s'est exprimé, à l'issue du Conseil de Défense convoqué par le Président de la République. Edouard Philippe a dévoilé la feuille de route pour la seconde phase du déconfinement. Réouverture des restaurants, des bars, des salles de cinéma, limite des 100 kilomètres, réouverture des lycées et possibilités des vacances d'été, reprise des activités en clubs de sports, organisation du bac de français, les sujets étaient nombreux.


Revoir le discours d'Edouard Philippe sur la deuxième phase de
déconfinement 

 


18 h 05 : "Il ne s'agit pas d'avoir peur, d'avoir peur des autres, il s'agit d'être soi-même suffisamment méticuleux et organisé pour être certain de se protéger et de protéger les autres." Edouard Philippe fait de nouveau appel à la responsabilité de chacun. 

Les personnes vulnérables doivent continuer à maintenir une vigilance, avec l'application des gestes barrières, le maintien de l’activité partielle ou du télétravail. 

Restent interdits : les sports collectifs et decombats, les discothèque et salles de jeux, les stades et hippodromes restent fermés.

17 h 50 : Parc et jardins peuvent rouvrir dès ce week-end, pour les monuments et musées, ce sera le 2 juin, tout comme les plages et les plans d'eau. Pour les gymnases et salles de sport, les parcs de loisirs, les salles de spectacles et théâtres ainsi que le cinéma, ouverture le 2 ou 22 juin, selon la zone, verte ou orange. 


Fin de l’interdiction des déplacements de plus de 100 km


Les déplacements seront autorisés au delà des 100 km préconisés jusqu'à maintenant. Edouard Philippe appelle chaque français à prendre ses responsabilités. En Europe, maintien des restrictions aux frontières intérieures jusqu'au 15 juin, ensuite une coordination européenne se mettra en place. Hors Europe, les frontières restent fermées jusqu'au 15 juin. 

Les campings pourront rouvrir le 2 juin en zone verte, le 22 juin en zone orange. Les colonies de vacances reprendront le 22 juin

17 h 50 : bars et restaurants, Edouard Philippe reprend la parole. "C'est un secteur capital de notre économie." "Les restaurants, bars et cafés pourront rouvrir dans tous les départements, dès le 2 juin."Cette ouverture répond à des règles, en accord avec la profession. 10 personnes maximum par table, avec 1 mètre entre chaque table." Le port du masque sera obligatoire lors des déplacements des clients ou du personnel. En zone orange, l'ouverture des terrasses sera possible. 

Bac de français : annulation de l'épreuve orale. La validation de l'épreuve aura lieu par le biais du contrôle continu.


Les lycées, généraux, technologiques et professionnels rouvrent en zones vertes. 

17 h 45 : l'ensemble des collèges va rouvrir, que ce soit en zone orange ou verte. Pour les vertes : accueil des élèves de la sixième à la troisième. Pour les oranges : priorité donnée aux élèves de 6ème et 5ème

15 élèves maximum toujours par classe. Dès le 2 juin, un programme '"Sport santé culture civisme", conçu avec les communes pour améliorer les capacités d'accueil. 

Dans le Finistère 100 % des écoles ouvertes contre 58 % des écoles dans l’Oise, zone plus touchées. 80 % des écoles primaires ont été ouvertes. "Plus de 90 % des communes qui ont décidé de rouvrir leurs écoles, un objectif de 100 % attendu la semaine prochaine" annonce Jean-Michel Blanquer

17 h 40 : "La réouverture des écoles est une urgence sociale, c'est aussi un impératif éducatif." Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale intervient

17 h 37 : "StopCovid, un instrument complémentaire pour lutter contre l'épidemie", dit Edouard Philippe. "Nous avons pris toutes les garanties nécessaires, pour que StopCovid respecte les données personnelles. StopCovid ne vous géolocalisera jamais, il s'agira d'une utilisation anonyme et temporaire." 

17 h 30 Olivier Véran, ministre de la santé prend la parole pour livrer des indicateurs sur l'épidémie. "Nous avons la capacité de tester chaque personne symptomatique et des personnes contacts. Les résultats sont donnés en moins de 36 heures" déclare-t-il à propos de la capacité de dépistage. Des opérations sont menées sur des personnes asymptomatiques. 

Les regroupements de plus de 10 personnes sont toujours interdits. Les sports de contact, les boîtes de nuit ne peuvent pas reprendre dans un premier temps. "Le télétravail doit rester la règle." "Il faudra éviter les rassemblements de personnes dans les lieux couverts." "Nous avons décidé l'accélération de la réouverture des écoles et collèges dans toutes les zones, et des lycées dans les zones verts, la réouverture des cafés, restaurants et des bars, des parcs et jardins en zone orange"
 

La liberté va redevenir la règle et l'interdiction fera figure d'expression


17 h 15 : "Nous sommes un peu mieux que ce que nous espérions être"
Edouard Philippe arrive pour la conférence de presse. "Les résultats sont bons sur le plan sanitaire" indique-t-il d'emblée, "même si nous devons rester prudents." Tous les indicateurs sont au vert dans les départements français, sauf à Mayotte, et le Val d'Oise. Il rappelle "Le virus est encore présent, à des degrés divers, sur tout le territoire."
Ces résultats, même si positifs, ne sont pas "suffisament bons pour dire que tout redeviendrait normal."


"Ultra-vigilant" 

    
"Le président est à la fois ultra-vigilant sur la santé et soucieux de libérer le plus de choses possibles", a indiqué une source proche de l'exécutif, à l'AFP, avant l'allocution du premier ministre. 

Près de trois semaines après le début du déconfinement engagé le 11 mai, les conditions sanitaires s'améliorent, avec un reflux continu du nombre de malades graves en réanimation (1 501 mercredi, 54 de moins que la veille). Depuis début mars, le virus a tué 28596 personnes (+ 66 en 24 heures), dont près de la moitié résidaient en Ehpad et autres établissements.

"La circulation du virus s'est largement ralentie", selon les premières conclusions du dispositif de traçage de la Sécurité sociale.

Quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) ainsi que Mayotte sont actuellement en zone rouge et leurs présidents font pression pour en sortir.

Dans les transports en commun, le port du masque restera obligatoire "tant qu'on n'a pas un traitement" contre le Covid-19, a prévenu la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne. Elle a par ailleurs annoncé un triplement du budget dédié au plan vélo, porté à 60 millions d'euros, pour inciter les Français à sa pratique. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter