Elections régionales 2021. Burlot/Chesnais-Girard : je t'aime, moi non plus

Vaincu Thierry Burlot appelle au rassemblement au second tour. Le président sortant arrivé en tête réserve sa réponse. Elus tous deux sur la liste victorieuse de Jean-Yves Le Drian en 2015, Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot faisaient listes séparées pour le premier tour de ce nouveau scrutin.

Loîg Chesnais-Girard (g) et Thierry Burlot (d)
Loîg Chesnais-Girard (g) et Thierry Burlot (d) © MaxPPP

23h20 Le message du président sortant à ses soutiens

 

21h45 Loïg Chesnais-Girard ne répond pas aux appels à l'alliance dse Thierry Burlot, ni à l'éventualité d'une alliance avec les écologistes : "Je vais travailler à tout cela dans les heures qui viennent, une fois que nous aurons des résultats consolidés."

Claire Desmares-Poirier (EELV) se montre optimiste quand à la posibilité d'une alliance avec l'équipe du président sortant : "Je suis dans une logique de discussion constructive"

21h25 Thierry Burlot appelle au rassemblement : "Nous avions une majorité sortante conduite par Jean-Yves Le Drian. Aujourd'hui je constate la division de cette majorité. Jean-Yves Le Drian a dit qu''il souhaite le rassemblement. Moi ausi je souhaite le rassemblement évidemment."

Réponse de Fanny Chappé, la maire de Paimpol qui mène la liste de Loïg Chesnais-Girard dans les Côtes d'Armor  "Nous allons prendre le temps d'analyser les résultats"

Au-delà de la réconciliation des deux frères ennemis, se pose la question de l'alliance avec les écologistes. Claire Desmares-Poirier la candidate EELV attend que la discusion s'ouvre.

21h10 Nouvelle estimation : Loïg Chesnais-Girard (PS/PC) recueillerait 21,3% des suffrages devant Isabelle Le Callenec (LR) 16,1%, Thierry Burlot (LREM/Modem/UDI) 15,4%, Claire Desmares-Poirier (EELV) 14,7%, Gilles Pennelle 14,4%.

Donné en tête du premier tour Loïg Chesnais-Girard déclare à 20h30 dans son fief de Liffré : "Les bretons nous ont mis largement en tête. C'est une très bonne nouvelle. Parce que ça montre un choix clair des électeurs, ça permet d'avancer pour la suite, et ça met le RN très loin derrière. Chacun prendra ses responsabilités dans les heures qui viennent pour préparer le second tour"

20h : les premiers sondages donnent Loïg Chesnais-Girard en tête

Selon le premier sondage à la sortie des urnes, Loïg Chesnais-Girard ariverait en tête du premier tour de ce scrutin régional avec 20,8% des voix devant Thierry Burlot, 16,2%.

 

Un duel fratricide

Lors des dernières élections régionales, en 2015, Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot figuraient sur la liste victorieuse menée par l'actuel ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, à l'époque ministre de la Défense sous François Hollande.

En 2017, à la demande du nouveau président Emmanuel Macron, M. Le Drian avait rénoncé à la présidence de région et ce poste était revenu à M. Chesnais-Girard.

Thierry Burlot, qui a fait toute sa carrière politique au PS, appartient, comme Loïg Chesnais-Girard, au groupe Alliance progressiste des socialistes et démocrates de Bretagne au sein de l'institution régionale où il était vice-président chargé de l'Environnement, eau, biodiversité et climat. Jusqu'à l'annonce de sa candidature aux élections régionales le 22 mars dernier, qui avait conduit le président de la région à lui retirer ses délégations.

Depuis, un duel fratricide s'est engagé entre les deux poulains de l'ancien président Le Drian.

 

Le 9 juin 2021, l'enquête IPSOS - France 3 donnait Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot à égalité avec 19% des intentions de vote derrière le candidat RN Gilles Pennelle (20%).

Le pitch de leurs programmes respectifs

Loïg Chesnais-Girard - PS - "La Bretagne avec Loïg"

"Je suis pour une Bretagne qui produit, qui nourrit, tout en intégrant les enjeux du développement durable. Je veux les usines et l'écologie. Je veux plus d'emplois et moins de carbone. Je veux également une Bretagne du quotidien impliquée dans la santé, le logement, l’emploi et la mobilité."

Thierry Burlot - MoDem-UDI-LREM - "Nous la Bretagne"

 "L’emploi et surtout celui des jeunes. Et faire de la Bretagne, la région du bien vivre. Les Bretons doivent avoir un logement là où ils travaillent. Et puis la Bretagne doit absolument rester une terre de solidarité."

Revivez la soirée du 1er tour

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections