L'avenir de l'usine de lait Synutra de Carhaix en question

La façade de l'usine Synutra / © F3
La façade de l'usine Synutra / © F3

La situation de l'industriel chinois Synutra semble très floue. Des huissiers ont effectué la semaine dernière des saisies à titre conservatoire dans son usine de poudre de lait infantile à Carhaix. La coopérative Sodiaal, partenaire de Synutra, serait en train de négocier une reprise du site.

Par Krystell Veillard

L'usine flambant neuve de poudre de lait infantile destinée au marché chinois, avait été inaugurée en grande pompe il y a deux ans à Carhaix. Une usine, l'une des plus grandes d'Europe avec ses deux tours de séchage de 50 mètres, propriété du groupe chinois Synutra, qui semble aujourd'hui dans la tourmente. La santé économique du groupe serait en cause. Une entreprise, quoiqu'il en soit, assez peu transparente et qui ne répond pas aux questions concernant sa situation.
 

Une reprise de l'usine par Sodiaal ?

Des huissiers y ont effectué la semaine dernière des saisies pour impayés. Les fournisseurs ne seraient en effet pas rémunérés. Le partenaire breton de l’industriel chinois, la coopérative Sodiaal, serait donc en train de négocier une reprise partielle de l’usine d'un groupe, pris à la gorge. Une évolution que ne souhaite pas le syndicat agricole, Coordination rurale. Il y a deux ans, il avait manifesté contre l'usine, le jour même de son inauguration. Les producteurs de lait, qui travaillent pour Sodiaal, sont en tout cas très inquiets.
Il semble que l''industriel chinois ne soit pas parvenu à atteindre ses objectifs, la première année, l'usine n'aurait écoulé que la moitié des volumes prévus vers la Chine, explique Le Monde, "or, le cours de la poudre de lait standard sur le marché mondial est au plus bas". 

 

La production de lait stoppée dans une usine de la Manche

Depuis le 1er août, les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC), qui fournissaient près de 700 millions de briquettes de lait à Synutra, ont également suspendu leur production de lait à destination de la Chine. L'usine de Méautis dans la Manche, inaugurée en septembre 2017, ne sort donc plus de briquettes de lait, et aucune date ne serait donnée pour la reprise de la production.
 

La société a disparu du marché boursier

Quant à Synutra, dont le siège social est aux États-Unis, et qui affichait en  2016 un chiffre d'affaires de 365 millions de dollars, elle n'est plus cotée en bourse. Selon Le Monde, les actions du fondateur de l'entreprise, Liang Zhang, "ont été rachetées par Beams Power Investment Limited, une structure dirigée par la femme de M. Liang et immatriculée dans les îles Vierges britanniques, qui détient désormais 100  % de Synutra." Le site internet de l'entreprise n'existe plus.
 

Le reportage de Julien Le Bot et Arthur Conanec

L'usine de lait Synutra à Carhaix dans la tourmente
Le reportage de Julien Le Bot et Arthur Conanec Images usine Méautis (50) - images d'archives Carhaix-Plouguer (29) le 28/09/2016 et le le 30/10/2017- Interview : Véronique Le Floc'h, secrétaire générale de la Coordination rurale


 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'ambiance à Tout Rennes Court

Les + Lus