Arkea Ultim Challenge : "Elle n'est pas finie cette course, loin de là !" Charles Caudrelier de nouveau en route vers Brest

Son escale aux Açores aura duré trois jours. Charles Caudrelier a laissé passer la tempête et est reparti ce samedi midi en direction de Brest. Le leader de l'Arkea Ultim Challenge devrait couper la ligne d'arrivée entre lundi 26 dans la soirée et mardi 27 février dans la matinée.

Après une escale de trois jours aux Açores pour laisser passer une tempête, le navigateur Charles Caudrelier, leader de l'Arkea Ultim Challenge, a repris la mer ce samedi 24 février. Direction de Brest, où il est attendu entre lundi soir et mardi matin.

On aurait bien aimé éviter ça et être déjà à la maison... Maintenant il faut y arriver ! Elle n'est pas finie cette course ! Loin de là...

Charles Caudrelier au départ d'Horta samedi 24 février

"Prudence, avec ce temps..."

A 11h45 samedi (GMT+1), le Maxi Edmond de Rothschild a quitté le port de Horta (Portugal), pour mettre le cap vers la ligne d'arrivée située à 1.188 milles nautiques (2.200 km).

Arrivé aux Açores mercredi à bord de son voilier usé par un intense périple autour du monde, le marin souhaitait éviter la dépression Louis, une tempête au dessus du Golfe de Gascogne qui a duré plusieurs jours.

La météo a beaucoup occupé mes pensées ces derniers jours, plus que jamais auparavant. J'avais tellement envie de trouver un trou pour rentrer à la maison. Mais il fallait faire preuve de prudence avec ce temps.

Charles Caudrelier à l'AFP

 

Arrivée à Brest à suivre en direct sur France 3

Selon les dernières estimations, il est désormais attendu entre lundi soir et mardi matin à Brest, dans des conditions qui restent "engagées". Difficile donc de donner une heure précise d'arrivée (ETA : Estimated Time of Arrival). "Peut-être entre lundi soir et mardi matin » précise-t-on à la direction de course en cette fin de matinée. 

Une arrivée, que vous pourrez suivre en direct sur @france3bretagne :

Rafales à 30-35 noeuds  et 6-7 mètres de mer

D'ici là, Charles Caudrelier doit rester concentré. "On va y aller très cool, mais ce n'est pas l'été devant nous" glissait le skipper ce samedi midi au départ des Açores.

Et pour cause : "Ça reste assez engagé pour rallier Brest avec 25 à 30 noeuds (46 à 55km/h) de vent, des rafales à 30 à 35 noeuds et 6 à 7 mètres de mer dans le golfe de Gascogne", a expliqué Pierre Hays de la direction de course ce samedi matin.

Ecart réduit entre Caudrelier et Coville

Malgré cette pause de trois jours, le premier poursuivant de Charles Caudrelier, Thomas Coville sur son trimaran Sodebo, pointait encore ce samedi midi à environ de 1.500 milles nautiques derrière le leader.

L'Arkea Ultim Challenge est la première course autour du monde en solitaire sur des multicoques. Elle s'est élancée de Brest le 7 janvier dernier. Il reste cinq voiliers engagés après l'abandon fin janvier de Tom Laperche (SVR Lazartigue) en raison d'une avarie majeure.

Avec AFP