Baleine à bec échouée à Kerlouan : "un animal en grande décomposition, mort en mer"

La baleine retrouvée morte sur une plage de Kerlouan (Finistère), et retirée ce vendredi 27 janvier, par les services de la commune, était décédée en mer, selon l'observatoire Pelagis. L'état de décomposition avancée de l'animal empêche de déterminer la cause du décès du cétacé.

"Le cétacé de 4 à 5 mètres de long échoué à Kerlouan est une baleine à bec" précise l'équipe de l'observatoire Pelagis contacté par téléphone ce samedi 28 janvier 2023. "C'est un ziphius, une baleine à bec de Civuer, qui peut mesurer jusqu'à 7 mètres. Vu sa taille, c'était une jeune baleine."  

L'équipe de Pelagis qui collabore avec les techniciens du parc marin d'Iroise ne s'attend pas à de vraies conclusions après l'autopsie de l'animal. 

"Une carcasse trop dégradée"

"La couleur de son corps, et sa masse, faisait que le rorqual se confondait avec les rochers présents sur la plage. Elle s'est fortement décomposée, les analyses ne pourront pas déterminer la cause de sa mort ".

Une cause de la mort indéterminée confirmée par Cécile Gicquel du Parc Marin d'Iroise. "La carcasse est trop dégradée pour pouvoir conclure à une cause de mortalité" regrette la spécialiste de la pointe du Finistére qui précise que son équipe à "pu prélever uniquement une dent et faire des mesures".

Des baleines perturbées par les sonars

"Ces baleines sont très rarement percutées par des bateaux" explique le technicien d'astreinte de l'observatoire Pelagis, l'observatoire des mammifères et oiseaux marins. "Les baleines à bec plongent à plus de 1000 mètres de profondeur et sont à l'abri du trafic maritime".

La baleine découverte par un promeneur

La baleine a été découverte par un promeneur vendredi 27 janvier près de Kour Vihan sur la commune de Kerlouan.

Les services techniques de Kerlouan ont dû demander de l'aide d'une société extérieure afin de retirer l'animal de la plage. 

4e baleine échouée depuis septembre 2022

Cette baleine est la 4e qui s'échoue sur les côtes du Finistère en quelques mois.