Ferme des 12 000 cochons. Une kermesse pour dénoncer la validation de l'extension par le préfet

La ferme des 12 000 cochons à Landunvez, au Nord de Brest, une nouvelle fois sur le devant de la scène. Ce mercredi 28 décembre à 14h une kermesse "festive et informative" est organisée pour dénoncer la validation par le préfet de son extension.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des ateliers artistiques, de la pêche à la ligne, le collectif "stoppons l'extension" organise une kermesse sur la plage du Château à Landunvez sur la côte Nord du Finistère, ce mercredi 28 décembre de 14 à 17h.

L'extension contestée, c'est celle de la porcherie Avel Vor, dite des 12 000 cochons. Retoquée deux fois en justice, l'agrandissement de cette mégaporcherie a malgré tout été validé par le préfet du Finistère le 9 novembre 2022.

Recueil de signatures pour une plainte

Avant l'arrêté préfectoral de régularisation, le collectif d'opposants avait déjà déposé une plainte auprès du procureur de la République de Brest. "Plus de 800 signatures ont été recueillies, précise Armelle Jaouen, porte-parole du collectif. On continue à amener des signatures et à développer l'argumentaire."

Trop d'animaux d'élevage sur un petit territoire

Inquiets pour la qualité de l'eau et de l'air du pays d'Iroise, les opposants avancent les chiffres d'environ 500 000 animaux d'élevage sur un territoire qui compte 48 000 habitants.  

A ce titre, Armelle Jaouen se désole de "l'accueil d'animaux d'élevage sans adéquation avec le territoire. Des animaux qui pour la plupart partent en Chine."

Arrêté préfectoral débouté par deux fois

L'extension récemment validée par le préfet du Finistère a permis au propriétaire Philippe Bizien, président de la coopérative Evel'up et du comité régional porcin, d'augmenter son cheptel de 3 000 têtes.

Ce bâtiment, dans la ligne de mire du collectif "stoppons l'extension" a vu le jour en 2016 grâce à un premier arrêté préfectoral. Arrêté débouté par deux fois ensuite par la justice administrative.

"Stoppons l'extension" souhaite que le cheptel "revienne à l'état d'avant, c’est-à-dire 9 000 porcs sans pour autant détruire la nouvelle construction".

Rassemblement sur une plage touchée par la pollution

Le rassemblement se tiendra sur un lieu symbolique puisqu'il s'agit de la plage du Château à Landunvez, où la baignade et la pêche sont interdites depuis 2019. En cause : des taux d'Escherichia coli (bactérie présente dans les déjections) et de streptocoques jugés trop élevés par l'ARS (l’Agence régionale de santé).