"Les enfants vont reconnaître Dory dans l'aquarium" : un Noël sous les tropiques à Océanopolis

durée de la vidéo : 00h01mn58s
L'aquarium brestois d'Océanopolis propose pendant les vacances de fin d'année de passer Noël sous les tropiques. ©France Télévisions

Pendant les vacances de fin d'année, Océanopolis organise des animations pour les plus grands et les plus petits. Une immersion sous les tropiques, bien différente des températures hivernales. Tout un programme à découvrir jusqu'au 7 janvier 2024.

Passer un Noël sous les températures des tropiques, c'est la promesse d'Océanopolis pour ces vacances de fin d'année 2023. L'aquarium brestois propose à ses visiteurs plusieurs animations autour des écosystèmes tropicaux. Pour instruire et divertir les vacanciers, des ateliers ponctuent le parcours du pavillon tropical.

Sous la chaleur en décembre

Autour du bassin indo-pacifique, une région qui couvre l’Afrique du Sud, la Mer Rouge et les îles de la Polynésie les médiateurs scientifiques proposent un éclairage sur les poissons des récifs. "Ce poisson-chirurgien à taches orange, et bien, il y a aussi des taches en dessous d’une épine destinée à faire peur aux prédateurs", montre Michel Salaün, médiateur scientifique. Devant lui, un public attentif et subjugué par les couleurs et les formes des poissons des récifs.

Comme Bryan Jouon-Guellec, qui a vu "beaucoup de poissons jaunes, et un est dangereux." Une autre caractéristique qui a retenu l'attention des visiteurs, c'est l'ocelle, un système de trompe-l'œil qui permet de déjouer les attaques des prédateurs. "C'est une des particularités du poisson-papillon avec un ocelle qui lui permet de dissimuler son œil", décrit Michel Salaün. "Le prédateur s’attaque à l’ocelle et le poisson peut donc lui échapper."

Le poisson-chirurgien bleu a lui aussi rencontré un franc succès. "Les enfants vont me dire "Ah, c'est Dory", sourit Manon Grall, guide-médiatrice scientifique.

Sensibiliser au changement climatique

Les coraux font eux aussi l'objet d'un atelier dédié. Sur un ton didactique, les visiteurs peuvent donc en apprendre davantage sur ces écosystèmes fragiles. "La plus grande barrière de corail est en Australie et les coraux, et ils perdent leurs couleurs quand ils sont stressés", expose Nathan Jouon-Guellec, venu en touriste de Guichen. 

Plusieurs propositions fusent dans le public quand Manon Grall leur demande combien il y a d'espèces de poissons dans la Grande barrière de corail en Australie, la plus grande formation au monde, visible depuis la Lune : 1 500 au total.

Point important à préciser : les coraux sont des animaux. "Les gens vont reconnaître les espèces de poissons, mais c’est plus rare sur les coraux", confirme Manon Grall. "On a tendance à se dire que celui ne bouge pas n’est pas forcément vivant." De la même famille que les anémones et les méduses, ces animaux grandissent à raison d'un centimètre par an et cohabitent avec les poissons des récifs.

Mais les coraux sont en voie de disparition et les menaces, qui pèsent sur eux, nombreuses : influence de l'activité humaine, pollution et acidification de l'eau, augmentation de la température des océans. "Il y a aussi les plongeurs qui abîment les coraux sans le vouloir, et les ancres des bateaux", complète Manon Grall.

Un dernier atelier est consacré aux requins, souvent considérés comme dangereux. Pendant une vingtaine de minutes, la relation entre l'humain et le requin est remise en question, notamment en mettant en parallèle le nombre d'attaques de requins recensées et le nombre de requins tués chaque année par l'activité humaine.

D'autres animations sont organisées jusqu'au 7 janvier 2024. Au programme, plusieurs ateliers sur les mammifères et les oiseaux marins. Les manchots se laissent découvrir à la manchotière du pavillon polaire, chaque jour à 11h et 16h. L'aquarium donne aussi rendez-vous à la plage des phoques du pavillon Bretagne à 12h et 15h. Enfin, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur la loutre de mer. Mais attention, l'aquarium sera fermé le 1er janvier.

Lauryane Arzel avec Chloé Tempéreau.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité