Contre la loi sécurité globale : de multiples cortèges en Bretagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin
La manifestation à Brest contre la loi sécurité globale a rassemblé 2000 personnes
La manifestation à Brest contre la loi sécurité globale a rassemblé 2000 personnes © F. Malésieux - France Télévisions

La mobilisation se poursuit contre la loi sécurité globale et pour son retrait. Dans le Finistère, les manifestants ont défilé, à Douarnenez et à Brest, où 2000 personnes étaient réunies. 

Ce samedi marque encore la contestation à l'égard de la loi sécurité globale. Plusieurs défilés ont eu lieu dans toute la Bretagne, comme dans le Finistère. A Douarnenez ce matin, entre 300 et 400 personnes ont répondu présentes. "C'est de la poudre aux yeux de nous dire que l'article 24 (cet article vise à sanctionner toute prise de vue des policiers pendant les manifestations) va être réécrit, pour soi-disant nous calmer et nous rassurer alors qu'en fait la totalité de cette loi est en train de tuer nos droits civiques", lâche un manifestant. 

D'autres dénoncent les bavures, les violences policières et des amendes "à tout va"


Dénoncer un contexte sécuritaire et liberticide


A Brest, 2000 personnes se sont retrouvées place de la Liberté.  Là encore,  "les décrets qui permettent de ficher des citoyens et des syndicalistes" sont critiqués. 


Certains s'interrogent sur la démocratie, fragilisée selon eux par les restrictions liées à la crise sanitaire. "Franchement ça m'inquiète,  quand l'histoire du Covid sera terminée, est-ce qu'on récupérera nos libertés comme avant ?" demande une manifestante. 

D'autres cortèges se sont succédés tout au long de la journée, à Loudéac, Saint-Malo (130 personnes), Morlaix, Vitré, ou encore Saint-Brieuc. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.