• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vols en série dans le Finistère : jusqu'à 5 ans de prison pour les cambrioleurs albanais

© Flickr.com
© Flickr.com

Sept ressortissants albanais ont été condmanés pour une série de vols commis dans le Finistère nord entre 2014 et 2017. Ils s'introduisaient chez des gens dans la nuit, parfois en leur présence, en laissant de nombreuses traces. Trois d'entre eux courent toujours.

Par SG/CA (PressPepper)

Sept ressortissants albanais ont été condamnés à des peines s'échelonnant de 18 mois de prison avec sursis à 5 ans de prison ferme pour des séries de cambriolages commis dans le Finistère Nord entre septembre 2014 et avril 2017. Trois d'entre eux étaient absents à l'audience et un mandat d'arrêt a été décerné à leur encontre.

Demandeurs d'asile


Les quatre hommes présents devant la juridiction inter-régionale spécialisée de Rennes, compétente dans les affaires de grand banditisme, étaient tous demandeurs d'asile installés dans la région de Brest. On leur impute 67 faits de vols, principalement chez des particuliers où ils dérobaient des bijoux, de l'argent liquide et des objets électroniques. Il leur est également arrivé de subtiliser du carburant.

Les faits ont eu lieu notamment à La Roche-Maurice, Saint-Renan, Ploudalmézeau, Lanrivoaré, Brélès, Cléder, Plouzané, Saint-Pabu (22) et Plougastel. Les voleurs s'introduisaient au domicile des particuliers en leur absence, quand toutes les lumières des maisons étaient éteintes. A plusieurs reprises, les habitants étaient tout de même chez eux et dormaient.

Un chat enfermé dans un tiroir


Un couple de personnes âgées a été enfermé dans sa chambre, alors qu'ils étaient couchés. Les cambrioleurs redoutaient d'être surpris pendant le vol. Le couple s'est rendu compte qu'ils étaient coincés dans leur chambre quand la gendarmerie est venue les prévenir en pleine nuit qu'ils avaient été cambriolés. Les gendarmes ont du emprunter le même chemin que les cambrioleurs, une fenêtre ouverte par effraction, pour venir les délivrer.


Dans d'autres cas, un chien a été enfermé dans une chambre pour garder la voie libre et un chat a été enfermé dans un tiroir quand les voleurs ont été surpris par l'animal.

Amateurisme


Les cambrioleurs ont reconnu la plupart des faits. Une partie des bijoux aurait été revendue en Belgique chez un bijoutier. Le préjudice total est estimé aux alentours de 150.000€.

Les avocats de la défense, Me Elma Kraisnik et Me Klit Delilaj, ont souligné l'amateurisme des prévenus.

"Ils s'introduisaient dans les maisons avec un tournevis, ils ont laissé de l'ADN dans de nombreux endroits où ils sont passés et n'éteignaient pas leurs téléphones au moment des faits", expliquent-ils, demandant des peines plus cléments que celles requises par le procureur, qui allaient jusqu'à 7 ans de prison.

Les avocats estimaient que les cambrioleurs ne faisaient pas partie d'un clan mais avaient agi par opportunité, des liens de famille unissant tout de même certains d'entre eux. Ils étaient tous originaires de la même région d'Albanie.

Pour trois des condamnés, le tribunal a requis l'interdiction de fréquenter les 4 départements bretons à l'issue de leur peine de prison.

Pour le dernier d'entre eux, à qui 53 faits sont reprochés, ils ont prononcé l'interdiction du territoire français pendant 5 ans. Ils devront également payer solidairement des sommes importantes au titre des préjudices matériels et moraux des parties civiles.

 

Sur le même sujet

Littoral, A bord d'un sous marin nucléaire

Les + Lus

Les + Partagés