VIDÉO. La plus grande manufacture des tabacs française se transforme en "nouveau vaisseau amiral de la science" dans le Finistère

durée de la vidéo : 00h01mn50s
Reportage de Céline Serrano et de Manon Le Charpentier ©FTV

À l'arrêt depuis 2004, la manufacture des tabacs de Morlaix poursuit sa métamorphose dans le Finistère. Elle accueille désormais un vaste espace dédié aux sciences : de la géologie, de la physique... mais aussi de la mécanique : les anciennes machines ont été restaurées. Avant son ouverture au public le 2 juillet prochain, par ici la visite !

Passer la lourde porte de la salle des moulins, c'est remonter le temps, quelque part entre le XVIII et le XIXe siècle.

Depuis quelque mois, les bruits sourds des courroies, manivelles, poulies ou vis d'Archimède ont repris possession de cette immense salle de trois niveaux, comme à de l'âge d'or de la manufacture, construite en 1736. 

Pendant cinq ans, deux conservateurs, Olivier Morel et Galateia Kriezi, ont travaillé à restaurer ces impressionnantes machines.    

C'est ici que, durant plus de deux siècles et demi, ont été broyées les feuilles de tabac à priser. À son apogée, au XIXe siècle, "la Manu", comme l'appellent les intimes, embauchait alors près de 2000 personnes pour produire des cigares, cigarettes, cigarillos et tabac à priser et était la première manufacture des tabacs de France. 

Le but, c'est de valoriser tous ces principes physiques, mécaniques simples et de montrer qu'à l'époque, au XIXᵉ siècle, on avait déjà ces éléments-là.

Marie-Laure Brandily

Responsable de l’Espace des sciences de Morlaix

"Le tabac broyé dans ces moulins tombe sous vos pieds, dans cette vis d'Archimède, une vis qui permet de transporter la matière jusqu'au fond de la salle", explique Marie-Laure Brandily, responsable de l’Espace des sciences de Morlaix.

Un support majestueux pour illustrer quelques grands principes techniques et mécaniques : "Le but, c'est de valoriser tous ces principes physiques, mécaniques simples et de montrer qu'à l'époque, au XIXᵉ siècle, on avait déjà ces éléments-là, explique la responsable. On les a encore aujourd'hui, sauf que maintenant, on a rajouté de l'électronique, de l'informatique qui complexifient un peu les choses." 

C'est un peu l'apothéose de cette réappropriation de notre manufacture royale impériale des tabacs.

Jean-Paul Vermot

Maire de Morlaix

Cette scénographie valorise ce patrimoine industriel en explorant l'histoire de la Manu, celle du tabac aussi. 

"C'est un peu l'apothéose de cette réappropriation de notre manufacture royale impériale des tabacs, se réjouit Jean-Paul Vermot, maire de Morlaix, qui voit dans ce nouvel espace "un vaisseau amiral de la science et de l'esprit scientifique, pour tous dans la région." 

3600 m² de scénographie pour promouvoir les sciences

Cette immense salle fait partie du nouvel Espace des sciences de la Manufacture. Un projet mené par l'association rennaise éponyme qui se développe sur près de 3600m2 dans cette fameuse Manufacture.

Lire aussi : Le futur planétarium de Rennes séduit Hubert Reeves

Comme dans le premier Espace des Sciences, aux Champs libres, à Rennes, une seule vocation : sensibiliser à la science et rendre palpable sa magie.

Des traces de requins sur le massif armoricain

À l'image de l'épopée géologique du massif armoricain présentée au second niveau. "On a eu une période tropicale humide aussi en Bretagne, raconte Michel Cabaret, directeur de l'espace des sciences de Rennes. Pourquoi on sait ça ? Parce qu'on a eu quelques roches calcaires fossiles dans la région de Rennes où on a retrouvé des traces de requins. On a des fossiles présentés ici."

Et pour en savoir plus sur l'histoire géologique du massif armoricain, il vous faudra désormais patienter jusqu'au 2 juillet prochain, lors de l'ouverture au public de l'Espace des sciences. Tous les habitants du Pays de Morlaix vont recevoir deux invitations pour découvrir le nouveau visage de leur "Manu".

Lire aussi : Morlaix. La culture fait revivre la Manufacture des Tabacs

Après l'ouverture en 2021 du Sew, un centre multiculturel mêlant cinéma d'art et essais, salle de  musiques actuelles et théâtre en 2021, avec ce nouvel Espace des sciences, l'édifice reprend peu à peu la place centrale qu'il occupait dans la vie des Morlaisiens. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité