Cet article date de plus de 4 ans

Vers une pénurie de lait bio ?

Suite à une augmentation constante de la consommation de produits laitiers bio et une stagnation de la production, la pénurie de lait bio guette. Les rayons de certains magasins sont de plus en plus clairsemés.
Les affiches annonçant la pénurie de produits laitiers bio dans les rayons se multiplient dans les magasins
Les affiches annonçant la pénurie de produits laitiers bio dans les rayons se multiplient dans les magasins © V. Morzadec

Si vous êtes amateur de produits laitiers bio, vous vous êtes sans doute retrouvés ces dernières semaines face à des rayons vides. Une pénurie qui touche principalement le beurre, la crème et le lait bio. Une situation qui pourrait perdurer dans les mois à venir.

Le beurre bio n'est pas le seul à manquer dans les rayons
Le beurre bio n'est pas le seul à manquer dans les rayons © V. Morzadec

Une météo défavorable

L'une des raisons de cette pénurie est une météo peu favorable à la production de lait bio. Le manque de pluie, constant depuis octobre 2016 rend les prairies plus "sèches". L'herbe et le fourrage, les aliments de base dans une exploitation laitière bio sont donc moins abondants. Et qui dit moins de nourriture pour les vaches, dit moins de lait produit et donc collecté.

Une baisse de production qui vient se greffer à une situation déjà limite en terme de volume par rapport à la demande grandissante des consommateurs.

Une consommation qui augmente plus vite que la production

Car les produits laitiers bio ont la côte. La consommation de lait bio progresse constamment, jusqu'à 15% en 2016, beaucoup plus vite que les volumes produits. Après une très forte hausse de la production entre 2009 et 2014, les volumes de lait bio se stabilisent autour des 550 millions de litres collectés en France. Et ceci même si le nombre de conversions au bio ne cessent d'augmenter. En Bretagne le nombre de fermes certifiées bio a plus que doublé depuis 2009 avec par exemple près de 200 nouvelles unités engagées dans cette voie l'année dernière. Et le secteur lait est celui qui connaît le plus d'engouement : au premier semestre 2016, 43 % des conversions au bio concernaient le secteur du lait.

© www.produits-laitiers-bio.com

L'année 2017 s'annonce donc encore tendue pour les transformateurs qui doivent fournir leurs clients en produits laitiers bio. La vague des éleveurs rentrés en 2016 dans un cycle de conversion de deux ans, est donc très attendue pour apporter un surplus de volumes et une éclaircie sur ce marché très convoité.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire