"C'est la première fois que je vois un salut nazi d'aussi près", après le geste d'un ancien candidat du Front national, la Ligue des droits de l'homme porte plainte

Ce vendredi 31 mai, Jean-Yves Queinnec, ancien candidat du Front national aux élections législatives, a fait un salut nazi en marge d'une conférence organisée par la Ligue des droits de l'homme Quimperlé-Concarneau. Il a été placé en garde à vue samedi avant d'être remis en liberté.

Jean-Yves Queinnec, ancien candidat du Front national et d'autres partis d'extrême droite aux élections législatives, a fait un salut nazi et a crié "Heil Hitler", ce vendredi 31 mai 2024 à Rosporden dans le Finistère, en quittant une conférence du journaliste Erwan Chartier, rapporte France Bleu Breizh Izel

Lire aussi : VIDÉO. Projet d'accueil de migrants controversé à Callac, la petite commune sous les feux de la presse nationale et internationale
 

Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire Le Poher, Erwan Chartier, tenait une conférence sur son livre "Callac de Bretagne ou les obsessions de l'extrême-droite", relatant les pressions subies par les élus autour d'un projet abandonné d'accueil des réfugiés. 

C'est la première fois que je vois un salut nazi d'aussi près.

Erwan Chartier

Rédacteur en chef de l'hebdomadaire Le Poher

 

Lire aussi : Alerte à la bombe et menace de mort : le Poher hebdo de nouveau visé ce lundi matin


D'après Erwan Chartier, Jean-Yves Queinnec aurait d'abord tenu des propos "nauséabonds sur les immigrés", avant de quitter la salle en faisant un salut nazi et en criant "Heil Hitler". 

"C'est la première fois que je vois un salut nazi d'aussi près, témoigne le journaliste encore choqué ce dimanche 2 juin, oscillant encore colère et incompréhension. On ne se sent pas bien, on se sent sale. Ce n'est pas un geste banal ce qu'a fait ce monsieur, c'est vraiment grave, c'est l'apologie du nazisme.

Organisatrice de l'évènement, la Ligue des droits de l'homme Quimperlé-Concarneau, a porté plainte ce samedi 1ᵉʳ juin.

Là, c'était une personne isolée, mais il n'y a pas si longtemps, des groupes d'extrême-droite étaient autorisés à défiler dans Paris.

Stéphane Le Labourier

Coprésident de la Ligue des droits de l'homme de la section Quimperlé-Concarneau

 

"Il y a une banalisation de ces actes, assure Stéphane Le Labourier, coprésident de cette section locale. Ils se multiplient. Là, c'était une personne isolée, mais il n'y a pas si longtemps, des groupes d'extrême-droite étaient autorisés à défiler dans Paris." Une référence à la manifestation organisée le 11 mai dernier Paris au cours de laquelle de nombreuses références néo-fascistes ont été affichées.

Le militant rappelle aussi que l'homme ayant réalisé ce salut nazi n'est pas un inconnu : membre du Front national jusqu'en 2015, il a été candidat aux législatives dans la circonscription de Châteaulin-Carhaix, au sein du parti l’Union des patriotes, un parti cofondé par Jean-Marie Le Pen. 

(Avec France Bleu Breizh Izel)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité