Quimper : face à la raréfaction de la main d'œuvre, une entreprise lance une opération séduction dans les quartiers

À Quimper, ce mercredi 15 et jeudi 16 septembre, MerAlliance est partie à la pêche à la main d’œuvre. Pour faire face à une activité en hausse en fin d'année elle est à la recherche de 150 saisonniers. Pour y arriver, elle a décidé d'innover en allant directement à leur rencontre.

Comme chaque année, à la même période, MerAlliance, entreprise quimpéroise spécialisée dans la transformation de poissons fumés, est à la recherche de salariés pour faire face à un surcroît de travail lié à l’approche des fêtes de fin d’année. 

Une tâche plus difficile dans un contexte de reprise d’activité, un de taux de chômage en baisse, et des besoins en hausse : 150 postes sont à pourvoir cette année.

Aussi, Mer Alliance a-t-elle décidé de partir à la rencontre des candidats potentiels là où ils vivent. Ces mercredi 15 et jeudi 16 septembre, des responsables des ressources humaines étaient présents dans une galerie commerciale du quartier de Kermoysan pour une "opération séduction". À leurs côtés, des ouvriers sont venus leur prêter main-forte. Car certains clichés sur le secteur ont la vie dure.

"Des fois, les relations chef ouvrier c’est un peu trop le "pousse au cul » comme on dit. Ce qui fait que les gens sont parfois dégoutés et ils savent qu’ils peuvent avoir un travail plus relax dans d’autres secteurs d’activités", déplore Kevin Costiou, à la recherche d’un emploi. 

Salarié volontaire, Eddy Gnayé veut rassurer. Les mentalités ont changé, les conditions de travail ont évolué. "Il y a des pause-café par exemple, si on ne se sent pas bien, on peut y aller tranquillement. Ce n’est plus comme avant", explique-t-il.

L’opération s’est achevée par une réunion d’information à la Maison des services publics du quartier. Des premières rencontres avaient été organisées au mois de juillet 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie agro-alimentaire agriculture mer pêche