Route du Rhum. Roland Jourdain enfin à la barre de son catamaran en lin, le premier du genre

Publié le Mis à jour le

Rencontre au large de Concarneau avec Roland Jourdain. Le double vainqueur de la Route de Rhum prendra le départ de cette course transatlantique en novembre. Sur un bateau plus écolo, utilisant par exemple du lin pour la coque.

"Je me trouve dans la position du jeune papa qui fait marcher son bébé donc avec un immense bonheur et une petite dose de stress". Tout sourire, de retour à la maison, le double vainqueur de la Route du Rhum vient de se qualifier pour la prochaine édition en remontant en solitaire depuis le Portugal son tout nouveau catamaran, We explore.

Mais le 6 novembre à Saint-Malo, Roland Jourdain ne s'alignera pas sur la ligne de départ avec la prétention d'un podium. Le défi est ailleurs. We explore a été conçu dans un souci de respect environnemental.

"La coque, la plus grande pièce jamais réalisée en lin"

"50 % de sa surface c'est du lin, 1 hectare de lin, se réjouit le skipper en désignant le pont. C'est la plus grande pièce jamais réalisée en lin. Je suis hyper content de traverser l'Atlantique sur un champ de lin."

Sur ce voilier de 18 mètres, le lin remplace la fibre de verre ou de carbone. Les voiles d'un précédent Vendée Globe entrent dans la fabrication de boîtiers à bord. 

"On ne pourra plus faire comme avant. C'est peut-être plus drôle finalement."

S'il avoue avoir la compétition dans le sang, "la performance environnementale" se révèle aussi un challenge pour le Finistérien : "Ça nous impose à nous tous de se dire qu'on ne pourra plus faire comme avant. Ce n'est peut-être pas moins bien. C'est peut-être plus drôle finalement."

durée de la vidéo: 01 min 49
We Explore ©France Télévisions

Biomimétisme

Depuis une quinzaine d'années, le navigateur se penche sur la question d'une alliance entre la course au large et l'environnement à travers sa société Kaïros et son fonds de dotation Explore. Inventer les bateaux de demain en s'inspirant de la nature. Du biomimétisme.

"Regarder la nature. C'est ce qu'on fait en performance nautique, dans l'aéro, dans l'hydro. Le dauphin, l'albatros, on en est tous jaloux, s'amuse Roland Jourdain. Je suis jaloux des herbes et des arbres qui arrivent très bien à faire tenir leur structure." 

Un retour à la simplicité, une sorte d'hommage à ses héros Mike Birch et Michel Malinovsky, pionniers de la Route du Rhum.