VIDEO. Marc Guillemot partira sur la Route du Rhum avec une voile solaire

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 02 min 01
Marc Guillemot partira sur la Route du Rhum avec une voile solaire ©France3 Bretagne

La Route du Rhum 2022, l’une des courses les plus attendues dans le monde de la voile, partira de Saint-Malo le 6 novembre. Au départ il y aura un voilier qui se démarquera des autres, celui du skipper Marc Guillemot. Son catamaran sera équipé d'une voile solaire dotée de cellules photovoltaïques.

C'est une petite révolution dans le monde du nautisme : un voilier va produire sa propre électricité grâce à des panneaux photovoltaïques organiques, noyés dans le tissu de la voile. 
Ces panneaux sont produits par la société Héole.

Test concluant pour Marc Guillemot

Le Quimpérois Marc Guillemot s'élancera en novembre sur la Route du Rhum à bord de son catamaran de 50 pieds Metarom. Il teste en ce moment les capacités de cette voile solaire qui alimente le bateau. 

durée de la vidéo : 02min 01
Marc Guillemot partira sur la Route du Rhum avec une voile solaire ©France3 Bretagne


"Chacune des rangées de ces cellules est reliée à un câble électrique qui descend dans cette gaine, explique-t-il alors qu'il s'affaire sur le bateau en pleine mer. Et les câbles vont directement , via des petits boîtiers électroniques, dans les batteries".
Pour le moment, le skipper quimpérois est plutôt ravi. "On est actuellement en énergie positive, c'est-à-dire qu'on a le pilote, l'électronique - j'ai même mis le frigo en route - qui fonctionnent". 

A terme, les panneaux photovoltaïques pourraient recouvrir toute la surface de voilure. De quoi augmenter encore un peu la puissance électrique, pour s'affranchir un peu plus des énergies fossiles.