De Roscoff à Dunkerque : devenez ambassadeur de la Vélomaritime

La véloroute qui relie Roscoff à Dunkerque verra la quasi totalité de son parcours disponible en juin 2021. A cette occasion, la Région Bretagne cherche des ambassadeurs. Les candidatures sont à déposer d'ici le 10 janvier. 
La Chapelle Sainte-Barbe dans le Finistère, à découvrir quand on parcourt la Vélomaritime
La Chapelle Sainte-Barbe dans le Finistère, à découvrir quand on parcourt la Vélomaritime © Aurélie Stapf / Porteur de songe
La Vélomaritime, véloroute de 1.500 kilomètres entre Roscoff et Dunkerque, sera disponible dans sa quasi-intégralité dès juin 2021. Pour marquer le coup, le comité d’itinéraire (soit quinze collectivités locales et leurs institutions touristiques) lance un appel à candidatures pour recruter des ambassadeurs. Le dépôt des dossiers est ouvert jusqu’au 10 janvier 2021.


Des ambassadeurs pour offrir de nouveaux points de vue


Les candidats devront proposer un projet qui se déroulera entre avril et juin 2021, en s'attachant à l'identité des trois régions traversées par la Vélomaritime. Ils pourront exploiter les thèmes du développement durable, l'univers maritime ou encore les spécificités locales.

Quatre dossiers seront sélectionnés et soutenus pendant leur périple à hauteur de 1.200 euros maximum. La dotation s'adaptera en fonction des besoins et peut couvrir des frais de nuitées ou de transport. Des petits lots seront également remis : sacoches de vélo, vêtements à l'effigie de la Vélomaritime. Les participants devront relayer leur projet et partager leur expérience sur les réseaux sociaux. 


Entre terre et mer, un parcours pour découvrir des territoires


La Vélomaritime représente la partie française de l’EuroVelo 4, itinéraire cyclable européen qui relie Roscoff à Kiev, en Ukraine, sur plus de 5.000 km. De Roscoff en Bretagne, à Dunkerque à la frontière belge, la Vélomaritime traverse des sites mythiques tels que la côte de Granit Rose, le Mont-Saint-Michel et sa baie, les Plages du Débarquement, les falaises d’Etretat, la Baie de Somme ou encore la côte d’Opale. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports tourisme