• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Stéphane Le Foll dans le Finistère: échanges tendus avec les agriculteurs

Arrivée du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll à Brest / © France 3 Bretagne
Arrivée du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll à Brest / © France 3 Bretagne

En visite dans le Finistère, ce lundi, le ministre de l'Agriculture n'a cessé d'être interpellé par des éleveurs en colère. Stéphane Le Foll leur a promis des annonces pour le 12 juin. "Trop tard" ont répondu les intéressés, agacés. Ils réclament une hausse urgente du prix de la viande de porc. 

Par Hélène Pédech

Cette visite ministérielle devait avant tout célébrer le redressement spectaculaire du groupe Doux, trois ans, jour pour jour, après sa mise en liquidation judiciaire; elle aura surtout été marquée par des face-à-face tendus entre Stéphane Le Foll et des agriculteurs à bout.

Dès son arrivée à Châteaulin (Finistère), peu avant 10 heures, le ministre de l'Agriculture a été accueilli au siège du volailler par des producteurs venus avec leurs tracteurs. Ils ont interpellé le ministre au sujet des prix d'achat de la viande pratiquée par la grande distribution.

Stéphane Le Foll accueilli lundi matin à Châteaulin par Thierry Merret, FDSEA 29

Auparavant, quelques agriculteurs avaient accueilli le ministre à son atterrissage à l'aéroport de Pluguffan-Quimper, sans incident particulier.

"Le ministre a des responsabilités là-dessus, bien sûr, mais en même temps malheureusement pour moi, peut-être heureusement aussi, ce n'est pas moi qui décide de tout", a ajouté le Ministre avant de repartir pour assister à une table ronde chez Doux entre éleveurs, élus, représentants syndicaux et dirigeants du groupe.

Le ton monte

Stéphane Le Foll a ensuite déjeuné avec des éleveurs de Châteaulin avant d'être de nouveau pris à partie par des producteurs, qui avaient organisé un barbecue à proximité. C'est là que le ton est monté. "On est tous en train de crever dans les fermes!", lui a lancé un manifestant. "On est là pour vous aider", a rétorqué le Ministre tout en promettant des annonces pour le 12 juin, date à laquelle l'assemblée générale de la fédération nationale porcine doit se tenir à Ploërmel (Morbihan).  

La FDSEA "déçue"

 "On lui a dit que c'était trop tard", a indiqué le président de la FDSEA du Finistère, Thierry Merret. Le syndicat réclame de manière "urgente" une hausse du prix du kilo de porc de 20 centimes.

Dans une interview accordée ce lundi au Télégramme, le Ministre a plutôt évoqué un 'encadrement des promotions sur la viande porcine. "S'il le faut, je suis prêt à fixer des règles plus strictes sur la durée des promotions. Aujourd'hui, on me dit qu'entre 60 et 70% de la viande de porc et vendue à l'occasion de promotions".

Pas un mot à Morlaix

A Morlaix, un nouveau comité d'accueil attendait Stéphane Le Foll. Ces producteurs espéraient là aussi échanger avec le ministre. Ils en ont été pour leurs frais. Sans décrocher un mot, Stéphane Le Foll s'est engouffré dans les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie pour y rencontrer des employés de Tilly-Sabco de Guerlesquin, autre volailler finistérien. Une heure et demi plus tard, la tournée ministérielle se poursuit, direction Plougasnou (Finistère), pour une visite de de Primel-Gastronomie, filiale de la Sill spécialisée dans les plats préparés. 

De Châteaulin à Plougasnou, la visite de Stéphane Le Foll dans le Finistère
- Stéphane Le Foll - ministre de l'agriculture et de l'agroalimentaire - Eric Hély - CFDT (Tilly Sabco Bretagne) - Equipe: B.Gilbert, C.Aubaile, O.Melinand, B. Le Gall

Brest: S. Le Foll file à l'anglaise

Sur le chemin du retour vers Brest, les agriculteurs avaient promis un "message mystérieux" à leur ministre. Effectivement, une cinquantaine d'entre-eux ont tenté de bloquer l'accès à l'aéroport avec des tracteurs et quelques banderoles: "Le Foll et les promotions tuent la production". Mais le cortège ministériel a réussi à contourner le blocus, ce qui n'a pas été le cas de certains voyageurs qui ont du finir à pied les quelques mètres qui les séparaient de l'aéroport. 

Furieux, les producteurs ont promis de "hausser le ton" et prévoient une nouvelle action vendredi prochain, 05 juin.

Cette visite intervenait après une semaine de mobilisation des éleveurs. Plusieurs plate-formes logistiques de la grande distribution ont été bloquées jusqu'à samedi dernier.

La côte de porc moins chère qu'une cigarette OU la crise porcine décryptée
Didier LUcas - Président FDSEA 22 Equipe: Séverine Breton, Catherine Deunf


A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus