Tempête Ciaran. Le Finistère, le Morbihan et les Côtes-d'Armor placés en vigilance orange pour vents violents

En prévisions de la tempête Ciaran qui se profile dans la nuit du mercredi 1er et du jeudi 2 novembre 2023 avec des rafales pouvant dépasser les 150 km/h, Météo France a placé dans son bulletin de ce mardi matin, les départements bretons du Finistère, du Morbihan et des Côtes-d'Armor en alerte orange.

Les prévisionnistes alertent depuis le début de la semaine. La tempête Ciaran qui va déferler sur l'ouest de l'Hexagone risque de marquer les esprits par la violence de ses vents. Des rafales à plus de 150 km/h et jusqu'à 170 km/h sont annoncées sur le littoral ainsi que des vents pouvant même atteindre les 130 km/h dans les terres.

À LIRE AUSSI : Tempête Ciaran. Rafales jusqu'à 150 km/h, vagues de 10 mètres : ce qui attend la Bretagne dès mercredi soir

Trois départements bretons en vigilance orange

Dans son bulletin de 10h ce mardi 31 octobre, Météo France a décidé de placer trois départements en vigilance orange aux vents violents. Les trois départements concernés sont le Finistère, le Morbihan et les Côtes-d'Armor, la Bretagne étant la région qui devrait essuyer les plus grosses rafales selon les météorologues.

Ces trois départements sont donc en vigilance orange aux vents à partir de 21h ce mercredi mais également en alerte jaune pluie-inondation. Le Finistère et la partie sud du Morbihan sont également en vigilance jaune au phénomène de vagues-submersion.

Le quatrième département breton, l'Ille-et-Vilaine, est, lui, placé en vigilance jaune aux vents violents et à la pluie-inondation.

La prudence de mise

En prévision de ce phénomène climatique extrême, les appels à la prudence et à limiter les déplacements se multiplient. L'objectif étant de limiter les accidents et les dégâts occasionnés par la tempête : chutes d'arbres, toitures arrachées, etc.

Dans les trois départements concernés, les communes mettent en place des procédures pour mobiliser des moyens en cas de besoin. La préfecture du Finistère précise qu'elle a "d'ores et déjà informé les maires pour qu'ils puissent se mettre en posture de pré-alerte et l'ensemble des services de l'État sont mobilisés pour anticiper la gestion des potentiels impacts de la tempête. Le Centre opérationnel départemental (COD) sera activé." 

Elle ajoute également qu'il est "notamment conseillé à la population d'anticiper ou retarder ses déplacements pour éviter la période de tempête. Chacun est appelé à mettre à l'abri ou sécuriser tout élément susceptible de constituer un danger en raison des fortes rafales."

À lire aussi : Tempête Ciaran. Le Finistère, le Morbihan et les Côtes-d'Armor placés en vigilance orange pour vents violents