"Ti jouets", lauréat des 14e Trophées bretons du développement durable dans la catégorie "association"

La remise des Trophées bretons s'est déroulée ce mardi 22 septembre à distance, pour cause d’épidémie de Covid. Dans la catégorie "association", Ti jouets répare et revend à jeux et jouets à prix cassé. C’est l’une des 8 lauréat de cette 14e édition.

 

L'équipe de Ti jouets au complet lauréate des trophées bretons du développement durable.
L'équipe de Ti jouets au complet lauréate des trophées bretons du développement durable. © Ti jouets
Installés dans les locaux d’un ancien foyer d’accueil à La Roche Maurice (Finistère), les salariés de l’association Ti jouets ont une mission : offrir une seconde jeunesse à des jeux et jouets qui sans cela, se seraient retrouvés oubliés au fond d’un placard, ou pire encore, auraient fini leur vie à la poubelle. 

Avec Ti jouets, 95% des jeux et jouets sont recyclés

Ici, rien de tel. Une fois collectés auprès des particuliers, écoles, entreprises, associations, poupées, peluches, livres, et autres jeux de sociétés sont triés, nettoyés, réassemblés, pour être revendus à tout petit prix. Et pour remplir chacune de ces étapes, l’association a décidé de faire appel à des personnes en situation de précarité. 

Pour Marjorie Grégoire, co-fondatrice de Ti jouets : "Au-delà du volet écologique, le projet permet de venir en aide à des personnes éloignées du monde du travail, et pour les familles qui ont des difficultés financières de pouvoir acheter des jouets."

Ainsi, depuis le lancement de son activité au mois de novembre 2019, 8 000 tonnes de jouets ont été collectés par l’association dont 80 % ont pu être revalorisés, 15 % traités par d’autres filières de recyclage (textiles, matériels électriques ou électroniques) ; 5 % seulement n’échappent pas à la déchetterie. 

Tout au long de la chaîne, différentes phases de contrôles sont mises en place. Chez Ti jouets, on applique les normes de qualité comme pour les autres fabricants de jouets. 

"L’idée est de s’assurer que le jeu ou le jouet est complet, qu’il fonctionne bien, qu’il ne présente aucun danger pour l’enfant, et qu’il est propre", précise Marjorie Grégoire. 

Une boutique et des ventes privées

Pour écouler jeux et jouets, une boutique a été aménagée, attenante aux ateliers, et ouverte aux particuliers comme aux professionnels. Des ventes privées à la demande d’entreprises ou de collectivités sont organisées. L’association a même imaginé des actions de mécénats, des noëls solidaires. "Là, c’est une entreprise qui nous achète des lots de jouets au profit d’une association, et nous, on organise un événement pour distribuer les jouets."

Étiquetés, emballés si besoin, jeux et jouets sont vendus 50 à 70 % moins cher que leurs homologues neufs. "Les enfants ne voient pas trop la différence quand on leur présente les deux. L’idée, c’est surtout de convaincre les adultes, de démocratiser, de généraliser ce type de consommation. Bien présenté, il n’y a pas de gêne à offrir un jouet qui a déjà servi", défend Marjorie Grégoire.

Seule structure à agir pour le recyclage des jeux et jouets en Bretagne, Ti Jouets est surtout présente dans le Finistère. Régulièrement sollicitée dans les autres départements de la région, l’association développe "avec prudence" son réseau de points de collecte.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement solidarité société emploi économie