Vendée Globe : Jérémie Beyou décide de reprendre la mer ce mardi 17 novembre

Victime de multiples avaries sur son Imoca Charal, le skipper Finistérien Jérémie Beyou a été contraint de retourner aux Sables-d'Olonne samedi 14 novembre. Il a annoncé ce lundi, après trois jours d'intenses réparations, qu'il repartirait ce mardi 17 novembre entre 15 h et 15 h 30.
Jérémie Beyou à son retour aux Sables d'Olonne le samedi 16 novembre 2020
Jérémie Beyou à son retour aux Sables d'Olonne le samedi 16 novembre 2020 © AFP - S. Salom-Gomis
A quai, aux Sables-d'Olonne depuis samedi après-midi, l'Imoca du skipper breton a été confié aux mains expertes de toute la team Charal. Et la décision a été prise de repartir dans la course ce mardi 17 novembre. Un départ programmé entre 15 h et 15 h 30 "en fonction de la marée" a expliqué Jérémie Beyou dans une visio conférence de presse ce lundi à 16 h.

Le skipper de Charal avait été contraint de faire demi-tour à cause de sérieuses avaries dont une sur un des safrans suite à un choc avec un OFNI (ndlr : objet flottant non identifié). Un retour quatre jours seulement après le départ mercredi de ce tour du monde à la voile. Un coup dur pour le Finistérien, l'un des grands favoris de cette 9ème édition du Vendée Globe.
Le skipper a salué le travail de toute son équipe, une vingtaine de personnes qui ont travaillé sans relâche depuis son retour à quai pour réparer toutes les avaries. En vertu du règlement de la course, Jérémie Beyou avait jusqu'au mercredi 18 novembre 14 h 20 au plus tard pour repartir.
Le skipper a précisé qu'il ne se fixait pas d'objectif particulier pour le moment avec ce nouveau départ : "Quand tu te prends un peu tout sur la tête comme ça, tu te dis qu’il faut prendre les événements les uns après les autres. On verra ce qu'il se passe en mer, je préfère ne pas me fixer d’objectif."

Un départ annoncé qui contrebalance avec l'abandon d'un autre Finistérien, Nicolas Troussel, obligé de se retirer de la course suite au démâtage de son Imoca Corum L'Epargne, ce lundi matin au large du Cap-Vert.
Au classement de 17 h, ce lundi 16 novembre, après huit jours de course, c'est le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) qui mène en tête, devant Jean Le Cam (Yes we cam!) et Thomas Ruyant (LinkedOut). 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile