Vidéo. Des plongeurs trouvent leur Graal à 45 mètres de profondeur: la cloche d'une épave de navire britannique

Le raz de Sein, au large de la pointe du Raz dans le Finistère, est un terrain de jeu captivant pour les passionnés d'archéologie sous-marine. Et il a livré un nouveau trésor, grâce à une équipe de plongeurs: la cloche d'un navire britannique disparu à la fin du 19e siècle, le Frascati. Avec l'accord des autorités, cette cloche sera exposée, après restauration, à l'Abri du marin, le musée de l'île de Sein.

Le raz de Sein, un passage redouté des navigateurs en mer d'Iroise. Les roches sont nombreuses et elles ont causé des naufrages. De nombreuses épaves tapissent les fonds de ce passage maritime redoutable, au large de la pointe du Raz. 

Une cloche à demi enfoncée dans le sable

Au cœur des ruelles du bourg de l’île de Sein, des plongeurs archéologues préparent leur opération.  C’est au large de l'ïle, entre l’îlot de Tévennec et la pointe du Raz, par 45 mètres de fond, que les plongeurs ont découvert, en 2021, l’épave du Frascati. Et c'est là qu'un plongeur a repéré la cloche du navire, à demi enfoncée dans le sable.

Trouver une cloche, c'est vraiment un moment fort. Et cela nous a permis de savoir que l'épave était vierge  [qu'elle n'avait pas été fouillée] car en général, ces objets-là disparaissent très rapidement.

William Le Grand

Plongeur de la Société d'Archéologie et de Mémoire Maritime (SAMM)

Une cargaison de charbon

L’objet est remonté par les plongeurs à la surface dans un filet. Si la cloche est la star du jour, c’est toute l’épave, très bien conservée, qui vaut le détour. A côté des membrures bien visibles, de la chaudière encore debout : des blocs de charbon. La cargaison que transportait Le Frascati en ce 6 janvier 1876.

Reportage de J Le Bot et S Soviller

Du Pays de Galles aux Sables d'Olonne

"C'est un petit vapeur, pas un très grand navire, on sait qu'il vient de Cardiff [Sud du Pays de Galles] et qu'il se dirige vers les Sables d'Olonne", précise François Pernot, historien de la Société d'Archéologie et de Mémoire Maritime (SAMM).

"Est-ce que c'est logique de passer par le Raz de Sein? s'interroge l'historien. "Oui car c'est la route la plus directe. Le seul problème, mais c'est une hypothèse, c'est qu'il a sans doute serré trop à tribord l’îlot de Tévennec, et il y avait une roche qu'il a percuté."

Sauvés par des pêcheurs

A bord, quatorze hommes d’équipage, tous sauvés par un bateau de pêche de Douarnenez. Le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (drassm), service du ministère de la Culture, a autorisé la remontée de la cloche du Frascati. 146 ans après le naufrage, la cloche du navire va se refaire une beauté dans un laboratoire nantais, avant de trouver place au musée de l’île de Sein.