VIDEO. Festival. Il y a trente ans, les toutes premières Vieilles Charrues

Publié le Mis à jour le

4  juillet 1992. Une bande de copains du centre-Bretagne organisent une petite fête à Landeleau, près de Carhaix dans le Finistère. En pied au rassemblement des Vieux grééments à Brest, ils l’intitulent « Les Vieilles Charrues ». En quelques années et deux déménagements, cette petite fête est devenue le grand festival que l’on connaît. Une réussite et une fierté pour le Centre-Bretagne.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le pot de fer contre le pot de terre. L’ar goat contre l’ar mor. Au tout début, les "Vieilles Charrues " ne sont qu’un rassemblement festif de quelques dizaines de copains. Principalement des étudiants à Brest ou des surveillants au lycée du coin.

Le samedi 4 juillet 1992, chaque membre de la bande peut inviter une vingtaine de copains contre l'achat d'une carte, décorée par Nono, qui coûte de 120 francs de l’époque.

Cette carte donne le droit de manger, boire, participer aux jeux . En tout, 500 invités participent à la fête «Landelo 92» .

Bretagne des terres contre Bretagne des mers

La fête de Landeleau, en 1993. le début des vieilles charrues! ©France3 Bretagne


Face au succès et à la médiatisation des fêtes maritimes de Brest 92, grand rassemblement de bateaux traditionnels, les organisateurs veulent montrer que la Bretagne "des terres" existe aussi. "La première édition en 1992 relevait de la blague de potaches, même s'il y avait déjà une vraie volonté d'œuvrer en faveur du centre-Bretagne. Les Vieilles Charrues étaient un joyeux pied de nez au rassemblement des Vieux Gréements à Brest. L'envie était de dire : on existe aussi et on va vous le montrer", rappelait en 2012 le regretté Jean Philippe Quignon, alors co-président et co-programmateur du festival.


On n’a pas de bateau, mais on a des charrues !

Ce n’est que l’année suivante que la fête s’ouvrira au public. Cette fois, la mer est clairement visée. Sur un site transformé en port de pêche par Xavier Richard, alias El Globos, toisé par un phare de 9 mètres de haut, «Les Vieilles Charrues du bord de mer», sous-titre de l'édition, accueillent 3 000 personnes. La buvette s’appelle «le café du Port», le champ de tentes prend pour nom «camping des Flots Bleus». Et à défaut de tirer des bords à la voile, on tire… une charrue!

Les «Vieilles Charrues» finissent … dans un champ, peut-être le plus connu de France

L’événement «Vieilles charrues» restera trois éditions durant à Landeleau. Le festival a ensuite investi la place du champ de foire au centre-ville de Carhaix, qui s'est vite révélée trop exiguë.
Les Vieilles Charrues s’installent alors dans un champ devant Kerampuilh. Nous sommes en 1998. C’est le début de la démesure. Iggy Pop, Muse, Johnny, Lou Reed, Bruce Sprinsteen sont passés par là.