Voile: le départ de la Transat en Double Concarneau - Saint Barthélemy reporté en raison de la météo

Le départ de la Transat en Double, course à la voile entre Concarneau et Saint-Barthélémy prévu ce dimanche 9 mai, est reporté. Ainsi en a décidé le directeur de course pour cause de météo très difficile et pour "préserver l’intégrité des marins et des bateaux".

Les Figaros 3 de la Transat en Double au port de Concarneau
Les Figaros 3 de la Transat en Double au port de Concarneau © A. Castier - FTV

La décision a été annoncée en fin de matinée ce samedi, à la veille du départ prévu ce dimanche à 15h30. En cause, les conditions météo difficiles : "Le coup d’envoi de la 15e édition de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy est reporté en raison des conditions météo très difficiles attendues les prochains jours dans le golfe de Gascogne et aux abords du cap Finisterre" ont fait savoir les organisateurs.
 

 

"Des rafales jusqu'à 55 noeuds"

Francis Le Goff, le directeur de course, justifie cette décision afin de "préserver l’intégrité des marins et des bateaux".

"Cela fait quelques jours que nous surveillons l’évolution de la météo. Il y a deux dépressions. Une première rapidement après le départ avec une mer formée et du vent soutenu, soit des conditions déjà difficiles. Nous avions aussi un œil sur une deuxième dépression installée dans le golfe de Gascogne. De jour en jour, les fichiers se sont alignés (...) Il est prévu 35 nœuds de vent moyen avec des rafales à 55 nœuds. Et nous savons que souvent, dans cette zone, les fichiers sous-estiment les conditions réellement rencontrées par les marins" précise Francis Le Goff dans un communiqué 

L’organisation explique étudier les fichiers météo pour déterminer au plus vite une nouvelle date de départ. 


Une transatlantique en duo sur un nouveau bateau

La Transat en Double - Concarneau - Saint-Barthélemy, anciennement Transat AG2R La Mondiale propose tous les deux ans à des duos de s’affronter sur l’Atlantique à bord de bateaux strictement identiques. Cette quinzième édition a pour principale nouveauté, un nouveau bateau, le monocoque de série Figaro Bénéteau 3, lancé il y a trois ans mais dont ce sera la première transatlantique. 

Légèrement plus petit que son prédécesseur (9,75 m contre 10,10), plus léger (150 kg de moins), le monocoque est doté de foils, ces appendices qui permettent aux bateaux de s'élever hors de l'eau.

La Transat, qui se tient tous les deux ans habituellement sur 3.890 milles (7.205 km) entre Concarneau et Gustavia, via une marque de passage aux Canaries, a été remportée par de grands noms de la course au large comme Michel Desjoyeaux, son tout premier vainqueur en tandem avec Jacques Caraès. Mais aussi par Armel Le Cléac'h, unique skipper à l'avoir gagnée deux fois (2004, 2010). Une seule femme est arrivée en tête jusqu'à présent, Karine Fauconnier (associée à Lionel Lemonchois) en 2000.

Lors de la dernière édition, en 2018, le duo Thomas Ruyant et Adrien Hardy avait pulvérisé le record de 2006 avec une traversée en 18 jours, 11 heures et 48 minutes.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport transat ag2r