Flambée du prix du carburant : l'impact à la campagne en Bretagne

© Karine Hannedouche - France 3 Bretagne
© Karine Hannedouche - France 3 Bretagne

Le prix du carburant atteint des sommets, 1,50 euros minimum pour le gasoil, soit une augmentation de 50% depuis 2016. Ces tarifs alourdissent les charges des ménages et plus particulièrement à la campagne. L'association des maires ruraux d'Ille-et-Vilaine en appelle à un coup de pouce de l'État.
 

Par Krystell Veillard


Un euro cinquante, un euro cinquante-neuf, et jusqu'à un euro soixante-quatre le litre de gazoil, dans les stations-service. Les prix des carburants flambent et pour les automobilistes, le passage à la pompe fait de plus en plus mal. Une augmentation résultant des taxes mises en place par l'État, et de la flambée du prix du baril de pétrole. Les personnes contrainte d'utiliser un véhicule, subissent ces coûts supplémentaires. Rodrigue Bonnel, garagiste à Bréteil, petite commune d'Ille-et-Vilaine constate amère, que les automobilistes désertent sa station-service depuis quelques semaines. Il a perdu 40% de son chiffre d'affaire.
 

Un surcoût de plus de 1000 euros par an pour un foyer

Pour les populations rurales, qui travaillent loin de leur domicile, les conséquences sont importantes. Louis Pautrel est maire du Ferré, une petite commune de 700 habitants. Et beaucoup de ses administrés travaillent à Rennes. Il a pris sa calculette, et pour un couple qui consomme 45 litres de gasoil par semaine, cette augmentation de 50% du prix du carburant depuis deux ans, correspond à un sur-coût annuel de 1053 euros soit l'équivalent d'un smic, c'est à dire un mois de salaire pour certains.
 

Reportage de Sandrine Ruaux et Karine Hannedouche

Flambée du prix du carburant : l'impact à la campagne
Reportage à Bréteil (35) de Sandrine Ruaux et Karine Hannedouche - Interviews : Rodrigue Bonnel, garagiste à Breteil (35) - Louis Pautrel, président Association des Maires Ruraux d'Ille-et-Vilaine


Un appel au gouvernement

Inquiet, le maire, président de l'Association des maire ruraux d'Ille-et-Vilaine lance un appel au gouvernement. Il demande le gel des taxes sur les carburants, qui devraient encore augmenter au 1er janvier 2019. Il lance l'idée encore d'un crédit d'impôt pour la population éloignée de son lieu de travail et contrainte de prendre une voiture.
 
Flambée du prix du carburant
L'interview de Louis Pautrel, maire de Le Ferré, président de l'Association des maires ruraux d'Ille-et-Vilaine


 

Sur le même sujet

Immersion de l'hydrolienne D10 Sabella

Les + Lus