Il parcourt la Bretagne à vélo pour lutter contre les abandons d'animaux

Parti de la région brestoise le 3 août, Killian Prigent effectue un tour de Bretagne à vélo pour soutenir la cause animale. Il va faire étape dans plusieurs refuges SPA bretons et filmer son périple. 

Killian Prigent va rallier sept refuges de protection des animaux dans les quatre départements bretons
Killian Prigent va rallier sept refuges de protection des animaux dans les quatre départements bretons © Florence Malésieux/France Télévisions

Il pédale pour la protection des animaux. Lui, c'est Killian Prigent. Le jeune homme, originaire de Guilers dans le Finistère, a enfourché son vélo ce lundi 3 août, depuis le refuge brestois l'Arche de Noé. Sapeur pompier volontaire, il entame ce tour de Bretagne sans aucune préparation. Mais avec une bonne dose de courage. "C'est à la fois un défi sportif et pour aider une cause" confie-t-il entre deux montées. 


Altruiste et solidaire


Jusqu'au 16 août, Killian Prigent va donc rallier sept refuges dans les quatre départements bretons. Ce jour-là, il reçoit un accueil chaleureux à la SPA de Lorient, dans le Morbihan. "C'est souvent triste ce que l'on fait, constate la présidente du refuge lorientais, Sara Gourden. Parfois, on a envie de pleurer. Alors quand il y a des belles actions comme celle de Killian, c'est super".
A la tête de l'association Alaste, qu'il a créée en 2018 après un périple à pieds de plus deux mois à travers l'Europe au profit des enfants malades, Killian Prigent poursuit, avec ce nouveau projet, cette route altruiste qu'il s'est tracée. "Le partage, la solidarité, c'est ce qui m'anime" dit-il.

Sur les réseaux sociaux, il tient même un carnet de route, dans lequel il consigne ses rencontres, les kilomètres parcourus et son moral : 


L'abandon des animaux est un fléau. 60.000 animaux sont abandonnés chaque été en France. C'est beaucoup trop !

Killian Prigent


Caméra au poing, Killian Prigent entend également filmer et recueillir les témoignages des bénévoles qui oeuvrent contre les abandons et la maltraitance animale. Un court-métrage verra le jour et sera diffusé sur le site de l'association Alaste. "On verra tout dans ce court-métrage, précise le jeune sapeur-pompier. Les points positifs, les aspects négatifs comme la surpopulation dans les refuges, les difficultés financières car tous les refuges n'ont pas les mêmes moyens pour fonctionner"

Killian vient d'ailleurs de lancer une cagnotte en ligne afin de récolter des fonds pour les associations qui s'occupent de la protection des animaux. 

 





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo société animaux nature