Betton : les écoliers commémorent le souvenir des anciens combattants

Champ de bataille dessiné par un collégien / © Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne
Champ de bataille dessiné par un collégien / © Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne

Dans cette commune de la métropole rennaise, les élèves de CM1 et CM2 de l'école élémentaire de la Haye Renaud et du collège François Truffaut ont participé à leur manière aux commémorations du 11 novembre.

Par Marc-André Mouchère


En hommage à tous les soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale, la République commémore chaque 11 novembre l’armistice signé ce même jour de 1918, entre les alliés et les Allemands. Au  total, plus de 10 millions de soldats furent sacrifiés durant la Grande Guerre, qui a pris fin il y a 101 ans.

À Betton, sur les 2000 habitants que comptait la commune en 1914, 243 furent mobilisés. Une centaine ne reviendra jamais.

"Il faut perpétuer le devoir de mémoire" Georges, ancien combattant.

Depuis la loi du 28 février 2012, on ne commémore plus seulement les victimes de la Grande Guerre les 11 novembre. En effet, avec cette loi, il a été décidé d’honorer tous les « morts pour la France » de tous les conflits, passés ou en cours, qu’ils soient civils ou militaires.

À Betton, comme ailleurs, on commémore donc les combattants de 14-18 mais aussi les autres, ceux la seconde guerre mondiale, de l’Algérie, ou encore de conflits plus récents comme ceux du Liban ou du Mali.
 
 

L’école, vecteur de transmission mémorielle

Ce 11 novembre 2019, l’école de la Haye-Renaud de Betton, participe à la cérémonie en interprétant une chanson empruntée à Florent Pagny : le soldat. La chorale est constituée des élèves de CM1 et CM2.
 

 

Une exposition remarquable

Depuis la rentrée les élèves de toutes les classes de 3ème ont travaillé sur le devoir de mémoire. Un travail interdisciplinaire mené par tous les professeurs : d’Histoire bien-sûr, mais aussi de Français, d’Arts-plastiques et même de Mathématique. La Documentation n’est pas en reste car c’est à partir d’archives et de documents d’époque, que les élèves ont pu travailler (échanges de lettres entre les soldats et leurs femmes, leurs familles, journaux d’époque, cartes et photographies…).

Chaque élève ou duo a produit un objet d’art à partir de cette matière. Des lettres, des dessins, des sculptures, de la terre glaise, et bien des procédés inventifs qui forment une exposition remarquable.
 
Mutilations et Gueules cassées vues par des élèves de 3ème à Betton (35) / © Marc-André Mouchère / France 3 Rennes
Mutilations et Gueules cassées vues par des élèves de 3ème à Betton (35) / © Marc-André Mouchère / France 3 Rennes
Dessins et collages pour évoquer les douleurs et sacrifices de la guerres / © Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne
Dessins et collages pour évoquer les douleurs et sacrifices de la guerres / © Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus