GRAND Format - Carnet de route sinueux d’un reconverti dans les transports

Pour certains travailleurs comme Adrien, ancien machiniste rêvant d’être routier, le Covid a été le déclic. Le transport routier fait partie des secteurs prisés car les offres d’emplois y sont nombreuses. Changer de métier et financer une formation ne s’improvise pourtant pas.

Adrien fait partie de ceux que le Covid a poussés sur la route de la reconversion.
Adrien fait partie de ceux que le Covid a poussés sur la route de la reconversion. © Etudiants Sciences Po Rennes

À 37 ans, Adrien a décidé de se lancer. Il est de ceux que l’on appelle les « reconvertis du Covid ». Sans la crise, il n’aurait jamais sauté le pas. Pourtant, l’envie était bien là. Depuis longtemps même. Quelque part entre ses souvenirs d’enfant, assis côté passager du camion de son père, et le progressif rejet de son secteur d’activité, le bâtiment. Le mariage, les enfants, les loyers et les charges... Ce n’était jamais le bon moment.

Cet article fait partie de “Travail masqué”, une enquête des étudiants en journalisme de Sciences Po Rennes.

Cliquez sur l'organigramme pour en trouver d’autres.

 

Jusqu’à février 2021, Adrien était machiniste à La Générale du Granit, à Louvigné-du-Désert, dans l’est de l’Ille-et-Vilaine. Ce technicien spécialisé dans le contrôle des machines-outils avait signé un contrat à durée indéterminée en 2018. Progressivement, sa situation professionnelle s’était dégradée. L’arrivée du Covid a amplifié toutes les difficultés qu’il rencontrait dans son travail. Adrien n’avait plus envie de se lever le matin. Il était renfermé, épuisé. Ce qu’il cherchait, c’était un nouveau souffle. Réaliser son rêve de gosse en devenant, comme son père avant lui, chauffeur-routier, et partir à la semaine. 

Mais, entre la prise de décision de quitter ce travail qui ne lui plaît plus, le financement du projet, les difficultés administratives et le bout du chemin vers une nouvelle vie professionnelle, la route peut être longue. Y compris dans un secteur comme celui des transports, privilégié par les organismes de reconversion, et ne connaissant pas la crise. 

Dans ce long format, découvrez les coulisses d’un parcours de reconversion : 

Itinéraire d’une reconversion

 

“Travail masqué” est une enquête réalisée par dix étudiants en master de journalisme à Sciences Po Rennes. Pendant trois mois, des Bretons leur ont raconté leurs vies professionnelles chamboulées par le Covid. Le portrait d’un monde du travail en pleine évolution, à découvrir sur le site de France 3 Bretagne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie transports société covid-19 santé enquêtes