Comment Zanzim explique le succès incroyable de sa bande-dessinée, "Peau d'homme"

Déjà cinq prestigeux prix pour la BD "Peau d'homme", roman graphique des deux bretons Hubert et Zanzim, sans compter les nominations pour les prix du Festival de Bande Dessinée d'Angoulême. Zanzim nous reçoit chez lui à Tinténiac en Ille et Vilaine pour nous raconter la genèse de ce succès.

La Bibliothèque vagabonde chez Zanzim à Tinténiac (35)
La Bibliothèque vagabonde chez Zanzim à Tinténiac (35) © G.Diguet

Sur la table lumineuse, au pinceau, les traits du visage de Bianca apparaissent, avec ses grands yeux bleus... Les mêmes que l'on retrouve sur le visage de Lorenzo, le double masculin... Il aura fallu cinq ans à Zanzim pour réaliser les 160 planches de l'album écrit avec Hubert et publié en juin 2020 chez Glénat. 

"C'est un roman graphique, c'est un gros livre, cela prend du temps à dessiner. Il faut que la lecture soit simple, mais il y a beaucoup de travail. Sur les décors, Hubert me donnait énormément de documentations et moi cette documentation,  je dois la digérer, puis la mettre de côté, et j'essaie de dessiner sans faire de copier-coller par rapport à l'inspiration de la Renaissance et des peintures de l'époque."

Bianca et Lorenzo, les deux facettes d'un même personnage
Bianca et Lorenzo, les deux facettes d'un même personnage © G.Diguet

C'est en effet à la Renaissance que se déroule ce conte moderne, cette fable initiatique née dans la tête d'Hubert peu de temps après les manifestations contre le mariage pour tous. Bianca, jeune femme de la bourgeoisie italienne est promise à un futur mari qu'elle a juste rencontré, mais qu'elle aimerait mieux connaître avant les noces.

Sa marraine lui transmet le secret partagé par les femmes de cette famille. "C'est une peau qu'on peut enfiler pour changer de sexe, qui n'a pas rêvé de faire cela un jour une fois dans sa vie? Il y a plein de thèmes qui sont abordés, c'est l'émancipation féminine, les petits règlements de compte avec la religion, c'est une BD très humaniste." explique Zanzim.

Une bande dessinée qui a tout de suite rencontré son public. 100 000 albums ont déjà été vendus. "C'est un succès un peu incroyable, on ne s'y attendait pas du tout" avoue le dessinateur breton. 

Peau d'Homme, la BD aux déjà 5 prix des bretons Hubert et Zanzim
Peau d'Homme, la BD aux déjà 5 prix des bretons Hubert et Zanzim © N.Rossignol

Un succès d'autant plus inattendu que le duo qui s'était rencontré aux Beaux Arts d'Angers avait déjà publié plusieurs albums qui n'avaient pas eu ce retentissement. "C'est l'album de la mâturité, on a beaucoup travaillé ensemble, beaucoup collaboré. Il y a aussi notre amitié, et c'est tout ça, mêlé, qui fait qu'aujourd'hui l'album est fluide." Malheureusement, Hubert a disparu en février 2020 avant de profiter de l'accueil enthousiaste réservé à cet ultime création.

 

Les femmes de notre famille, nous avons un secret, nous avons en notre possession une peau d’homme. Une fois la peau revêtue, nul ne pourra se douter que tu n’es pas un garçon. Aussi tu pourras voyager incognito dans le monde des hommes.

Hubert et Zanzim

Mais son oeuvre comme celle de Zanzim vont être à nouveau éditées."Cela a fait boule de neige, depuis que l'album fonctionne, les gens sont allés voir ce qu'avait fait Hubert avant et ce que j'avais produis."  Zanzim travaille d'ailleurs à de nouvelles couvertures de leurs précédents albums...

 

Zanzim à sa table de dessin
Zanzim à sa table de dessin © N.Rossignol

 

Peau d'Homme a déjà décroché cinq prix prestigieux ( Grand Prix RTL 2020, Prix Wolinski de la BD du Point 2020, Grand prix de la critique ACBD 2021, Prix Landerneau BD 2020, Prix Ti-Zef 2020). Nominé pour plusieurs prix décernés à Angoulême, il pourrait dès le 1er février enrichir ce beau palmarès.

Dans notre "Bibliothèque vagabonde", avec Zanzim

 

Livre fétiche de Zanzim

 

Le livre fétiche de Zanzim, celui offert par sa Grand-Mère Simone
Le livre fétiche de Zanzim, celui offert par sa Grand-Mère Simone © G.Diguet

 

"Je n'ai pas choisi une BD ou un roman mais le livre que m'avait offert ma grand-mère Simone, "Les bonnes recettes de nos grands-mères" (Sélection du Reader's Digest) que j'adore, parce qu'il y a toutes les recettes classiques, du boeuf bourguignon ou de la poularde au calvados avec la petite crème fraîche qui va bien". Zanzim

 

Tiroir des jeunes lecteurs

 

Le tiroir des jeunes lecteurs spécial BD
Le tiroir des jeunes lecteurs spécial BD © N.Rossignol FTV

 

Bricoles et Bestioles, Anna Conzatti, Vide Cocagne.

Nous suivons la petite Ludi que ses deux papas confient pour les vacances à Popy et Momy ses grands parents. Des vacances de bricolage et de découverte du monde des araignées. C’est une histoire de transmission intergénérationnelle, une histoire d’entraide, d’écologie avec de l’humour aussi. Les aquarelles sont très chaleureuses, c’est un beau moment de lecture.

Un amour de guerre,  Olivier Keraval et Leyho, Locus Solus.

Tout autre sujet, avec cet album signé de deux rennais Olivier Keraval et Leyho, « Un amour de guerre ».

Ils nous plongent dans la France de la Collaboration avec une histoire basée sur des faits réels et notamment sur le tournage d’un film de propagande, à Corps-nus près de Rennes, un film censé illustrer la percée de l’armée allemande en Ukraine. C’est aussi l’histoire d’un secret de famille, il y a du suspense, de l’émotion.

Le temps des mitaines, Loïc Clément et Anne Montel, Little Urban

Voilà un roman destiné aux 9-12 ans, tout droit tiré de l’univers de la série de BD éponyme « Le temps des mitaines », Loic Clément et Anne Montel, le duo de La Guerche de Bretagne s’est lancé dans une nouvelle saga qui se déroule à nouveau dans la vallée des mitaines, 20 ans avant les aventures de leurs héros aux pouvoirs magiques.

 

Tiroir des libraires

 

Librairie Mouche à Saint-Grégoire
Librairie Mouche à Saint-Grégoire © G.Diguet

 

Camille Laravoire de la toute nouvelle librairie Mouche de Saint-Grégoire près de Rennes qui nous confie son dernier coup de cœur.

 

American Dirt, de Jeanine Cummins, coup de coeur de la libraire
American Dirt, de Jeanine Cummins, coup de coeur de la libraire © N.Rossignol

 

American Dirt, Jeanine Cummins, Editions Philippe Rey

« Lydia est libraire à Acapulco, son mari est journaliste et il a publié un reportage qui va littéralement la plonger dans l’horreur, elle ne va pas avoir d’autre choix que de quitter précipitamment sa ville, sa librairie, avec son fils qui est le seul survivant d’un massacre et elle va décider d’essayer de rejoindre les Etats-Unis à bord d’un train commercial avec des dizaines de milliers de réfugiés. C’est un immense roman sur l’immigration, sur la peur, sur le dépassement de soi, et sur l’espoir d’une vie meilleure dans un autre pays. Une vraie lecture coup de cœur pour moi. »

 

La Bibliothèque Vagabonde sur le Canal d'Ille-et-Rance à Tinténiac (35)
La Bibliothèque Vagabonde sur le Canal d'Ille-et-Rance à Tinténiac (35) © N.Rossignol

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres festival bd d'angoulême