Plateforme Casino. "Les salariés sont sous le choc", premier rassemblement après l'annonce de la potentielle fermeture du site de Gaël

durée de la vidéo : 00h01mn33s
Manifestation des salariés de la plateforme Casino à Gaël en Ille-et-Vilaine ©C. Lemercier/ T. Bouilly/ FTV

À Gaël en Ille-et-Vilaine, la fermeture probable de la plateforme Casino en fin d'année pourrait conduire à 185 suppressions d'emplois. Deux jours après l'annonce de la direction, un premier rassemblement s'est déroulé devant le site.

Deux jours après l'annonce de la fermeture potentielle du site Easydis de Gaël en Ille-et-Vilaine, l'appel au rassemblement n'a été que peu suivi ce 26 avril.

Selon les syndicats, les 185 salariés de la plateforme Casino sont encore "sous le choc" après l'annonce de leur licenciement en fin d'année. Le plan de sauvegarde de l'emploi va débuter le 6 mai prochain et devrait durer 4 mois.

"Les gens ont construit leurs vies ici. On pensait finir notre carrière sur le site. C'est une faillite totale !", explique Valérie Robert, déléguée Force Ouvrière.

Dans cette commune à l'ouest de Rennes, le site Easydis gère le conditionnement et l'approvisionnement en produits frais et secs des supermarchés et hypermarchés du groupe Casino, en grande difficulté.

À lire aussi : On veut partir dans la dignité. Les salariés Easydis de Gaêl ont appris leur futur licenciement

durée de la vidéo : 00h00mn50s
Fermeture annoncéee de la plateforme Casino de Gaël 35/ Valérie Robert -FO ©Charles Lemercier/Thierry Bouilly/FTV

Parmi les élus présents au rassemblement devant la plateforme de Gaël, le maire de la commune Denis Levrel (SE) faisait part de son abattement. "On s'est beaucoup battu pour que le site voie le jour il y a 20 ans, il fallait trouver la surface nécessaire, on a pratiquement donné le terrain. On a tout fait pour créer de l'emploi."  

En France, plus de 3.000 postes dans la balance  

Dans un communiqué, Casino indique que le projet de Plan de Sauvetage de l'Emploi (PSE) s’inscrit "dans un large plan de transformation devenu indispensable pour assurer la pérennité du Groupe et le redresser. Sa mise en œuvre impliquerait la suppression nette de 1.293 à 3.267 postes. "

"L'impact final en termes de suppressions de postes dépendra de la capacité à trouver des repreneurs pour les hypermarchés et supermarchés et les plateformes logistiques non cédés faisant l’objet d’un projet de fermeture totale ou partielle".

"Au-delà des dispositifs de soutien et d'information sur chacun des sites concernés, indique encore la direction, un dispositif d’accompagnement sera mis en œuvre afin que chaque collaborateur concerné puisse trouver une solution concrète adaptée à sa situation, qu'elle soit interne ou externe".

"Le Groupe proposera une phase de départs volontaires pour les salariés concernés par le PSE présentant un projet professionnel, afin de limiter autant que possible le nombre de départs contraints."

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité