Affaire Dreyfus. Le Musée de Bretagne veut acquérir des photos du procès de Rennes

Publié le

Le Musée de Bretagne possède une importante collection sur l'affaire Dreyfus. Et reste à l'affût de pièces rares voire inédites pour l'enrichir. Comme ces deux séries de photos liées au procès en révision de l'officier français qui a eu lieu à Rennes en 1899. Un appel à un financement participatif est lancé pour leur acquisition.

Tout savoir sur la Route du Rhum : Route du Rhum 2022

La photo a été prise le 9 juin 1899. A 9h35. On y voit Alfred Dreyfus, casque colonial sur la tête, faire le salut militaire avant de monter à bord du Sfax. Le navire vient le chercher sur l'île du Diable, au large de Kourou en Guyane, où il a passé plus de quatre années en détention.

Après une vingtaine de jours de voyage, l'officier, dont le jugement pour trahison a été annulé, débarque à Quiberon puis fait route jusqu'à Rennes où se déroule son procès en révision du 7 août au 9 septembre 1899.

Cette photo fait partie d'une série de six clichés, réalisés à bord du Sfax, que le Musée de Bretagne souhaite aujourd'hui acquérir pour enrichir son importante collection consacrée à l'affaire Dreyfus. "C'est un témoignage visuel rarissime, souligne Laurence Prod'homme, conservatrice du patrimoine. Certaines avaient été publiées à l'époque par le journal L'Illustration".

78 photos du procès de Rennes

Le Musée de Bretagne a également repéré, chez le même collectionneur, un album de 78 photos qui, elles, documentent exclusivement le procès de Rennes. "La majorité d'entre elles ont été prises dans la cour du lycée où se déroulait le procès et aux abords de la rue Janvier, puisque les photos étaient interdites dans la salle d'audience" précise Laurence Prod'homme. 

Les images sont "de bonne qualité et légendées. On y aperçoit Zola, Jaurès notamment. Aucun photographe n'est mentionné mais, vu les descriptions minutieuses qui y sont apportées, on suppose que c'est l'un des sténographes chargés de retranscrire les débats qui en est l'auteur. Il y a un vrai travail documentaire, très précis dans les légendes" constate la conservatrice du patrimoine. 

Financement participatif 

Pour faire entrer ces pièces inédites dans sa collection, le Musée de Bretagne a besoin d'un coup de pouce et lance un financement participatif à hauteur de 10.000 euros. "D'ordinaire, on ne procède pas de cette façon mais nous venons de faire une grosse acquisition en archéologie, (les quatre statuettes gauloises découvertes à Trémuson et présentées à l'occasion de l'exposition Celtique ?, ndlr), et nous n'avions pas le budget pour les photos de Dreyfus" explique Laurence Prod'homme.

Les deux ensembles photographiques seront numérisés, intégrés aux collections en ligne du Musée de Bretagne et accessibles à tous.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité