Coupe du Monde 2018 : de jeunes chercheurs rennais plus forts que Paul le Poulpe ?

De gauche à droite : Ewen Gallic (post-doctorant), Enora Belz (doctorante), Jimmy Merlet (doctorant), Romain Gaté (doctorant) et
Arthur Charpentier ("coach" et maître de conférences) / © UnivRennes1/DirCom/JLB
De gauche à droite : Ewen Gallic (post-doctorant), Enora Belz (doctorante), Jimmy Merlet (doctorant), Romain Gaté (doctorant) et Arthur Charpentier ("coach" et maître de conférences) / © UnivRennes1/DirCom/JLB

Prévoir les résultats de la Coupe du Monde, c'est pouvoir annoncer un résultat avec un taux de réussite supérieur à l'effet du hasard. Est-ce si simple ? Clairement, non. Pourtant, de jeunes chercheurs rennais ont décidé de relever le défi et publié une étude à la mémoire de Paul le Poulpe. 
 

Par Eric Nedjar

A la veille du prochain match des Bleus, on aimerait pouvoir être sûr du résultat...  Au petit jeu des pronostics de matchs de coupe du monde, les amateurs de ballon rond ou les parieurs ont pu compter en 2010 sur l’aide de Paul le Poulpe (12 pronostics avérés juste sur 14, ce n’est pas rien !), en 2014 sur celle de Pandas en Chine, et cet été encore sur Achille, un chat sourd très sérieusement nommé pronostiqueur officiel en Russie. 


Le défi

Les statistiques de réussite du félin, seront-elles aussi élevées que celles de la célèbre pieuvre ? Je ne me risquerai à aucun pronostic. De jeunes chercheurs en économie de l’Université de Rennes 1 non plus visiblement, qui pour prédire les résultats de ce mondial 2018, ont décidé d’utiliser l’intelligence artificielle. « C’est parti d’une discussion très informelle, on voulait s’amuser, organiser une petite compétition entre nous pour faire des pronostics. Et de fil en aiguille, on en est venu à se dire que ça pourrait être intéressant de mettre à profit toutes les méthodes empiriques, économétriques, et statistiques qu’on a pu apprendre pour essayer de déterminer l’issue de la Coupe du Monde », explique Jimmy Merlet. 
Coupe du Monde 2018 : de jeunes chercheurs rennais plus forts que Paul le Poulpe ?
Reportage de B.Le Vaillant et N.Dalaudier


À la mémoire de Paul le Poulpe

Sur la base de classements et résultats des rencontres de toutes les compétitions organisées par la Fédération internationale de football (FIFA) depuis 1993, les chercheurs ont ainsi pu élaborer des modèles permettant d’effectuer des prévisions pour les matchs à venir. Toutes ces combinaisons peuvent être consultées sur le site d’un des jeunes chercheurs, sur une page baptisée Paul the octopus is back. Mais attention, vu leur nombre, le chemin peut être difficile à suivre pour vous rendre jusqu'au pronostic recherché. 


France plus forte que l'Argentine ?

Pour ce qui est du match tant attendu, je l’avoue je me suis fait aider. Et j’ai pu découvrir que les Bleus avaient 62,35 % de chances de l’emporter et donc d’atteindre les ¼ de finale. Mais concernant l’Allemagne, le site avait évalué à 14,68 % la probabilité pour elle d’être éliminée dès le premier tour. On sait ce qu’il en est aujourd’hui. 

Pour Jimmy Merlet, mieux vaut donc se montrer très prudent quand on parle de paris : « On n’a pas forcément toutes les cartes en main pour déterminer de manière parfaite l’issue des matchs. Il y a plein de critères qui nous manquent, des données sur les joueurs, l’état de leur forme, ce qui peut se passer dans leur tête... »

Espérons donc que l’équipe de France soit en pleine possession de ses capacités, mentales comme physiques. Et qu’elle évite le Portugal, crédité de 58,82 % de chances de l’emporter.

 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus