Covid-19. Rennes : Olivier Véran annonce "Nous serons extrêmement attentifs à l'évolution de la situation"

Dans un point sur l'épidémie de coronavirus ce jeudi 17 septembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a donné des chiffres détaillés sur plusieurs métropoles françaises. La situation à Rennes sera extrêmement surveillée, tout comme la situation d'autres métropoles. Le détail.

Olivier Véran, Ministre de la Santé, lors de la conférence de presse du 17 septembre 2020
Olivier Véran, Ministre de la Santé, lors de la conférence de presse du 17 septembre 2020 © Delphine Goldsztejn - MaxPPP
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a pris la parole ce jeudi 17 septembre en fin d'après-midi pour faire un point sur l'épidémie de coronavirus dans notre pays. La situation sanitaire à Rennes, comme dans d'autres grandes villes françaises, est regardée de près.

"Ce qui nous inquiète, c'est la dynamique épidémique dans certains territoires, a expliqué le ministre. Cette dernière conduit à un taux d'incidence dans certaines villes ou départements supérieur à 150 voire 200 cas pour 100 000 habitants."

"Sachez que nous avons déterminé avec les scientifiques des niveaux de seuil qui quand ils sont franchis doivent nous alerter. Le seuil d'alerte, nous l'avions établi à 50 cas pour 100 000 habitants. Aujourd'hui, 53 départements ont dépassé ce seuil et sont donc classés dans cette fameuse zone de circulation active du virus", a poursuivi Olivier Véran.

"Dans certains territoires, notamment dans certaines villes, nous sommes d'ores et déjà bien au delà. […] Le président de la République et le Premier ministre ont souhaité que la plus grande transparence soit faite et que de la prévisibilité soit donnée à chacune et chacun d'entre vous. C'est ce que je fais ici en indiquant les situations territoriales qui nous inquiètent et qui devront faire l'objet de décisions la semaine prochaine si la situation sanitaire ne s'améliore pas dans ces territoires."

Pour la première fois, il a communiqué des chiffres pour plusieurs métropoles. Jusqu'ici, seules des données départementales étaient communiquées. À Rennes, le taux d'incidence est ainsi de 158 cas positifs pour 100 000 habitants. C'est moins qu'à Marseille (279 pour 100 000) ou  Bordeaux (201 pour 100 000) mais Rennes est en cependant en haut de tableau. 

Le taux d'incidence pour les seules personnes âgées atteint 71 pour 100 000 dans la capitale bretonne, seul signe positif la part des patients Covid en réanimation reste bas, 6%.
 
 

"Nous serons extrêmement attentifs"

"À Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris, le taux d'incidence en population générale est élevé. De l'ordre de trois à quatre fois la cote d'alerte, a indiqué Olivier Véran. Et le taux d'incidence pour les personnes de plus de 65 ans dépasse la cote d'alerte. Les seuils critiques ne sont pas encore atteints mais nous serons extrêmement attentifs à l'évolution de la situation dans ces métropoles."
 

Des mesures de restriction seront décidées localement d'ici samedi pour les villes de Lyon et Nice, où le coronavirus circule à un niveau inquiétant. En outre, "si la situation sanitaire ne s'améliore pas" à Marseille et en Guadeloupe, où des mesures ont déjà été adoptées, "il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes", a prévenu Olivier Véran, citant "la possible fermeture des bars" ou "l'interdiction des rassemblements publics". 

Revoir l'intégralité de la prise de parole d'Olivier Véran

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société