Dieudonné convoqué au tribunal de Rennes ce 8 janvier 2024

Ce 8 janvier 2024, l’humoriste controversé Dieudonné est convoqué devant le tribunal correctionnel de Rennes pour recel de bien obtenu à l’aide d’une escroquerie. Le 25 février dernier, une société de production avait loué un château à Piré-Chancé sans informer la propriétaire que le spectacle en question était celui de l’artiste plusieurs fois condamné pour provocation à la haine raciale.

"C’est bien ici le spectacle de Dieudonné ?" Le 25 février 2023, la gérante du Château de la Beauvais à Piré-Chancé en Ille-et-Vilaine découvre soudain que la représentation qui va avoir lieu dans quelques minutes est un one man show de l’humoriste controversé. Quelques jours plus tôt, une société de production avait réservé la salle sans préciser le nom de l’artiste.

Depuis le début des années 2000, l’acteur Dieudonné Mbala Mbala est régulièrement poursuivi par les tribunaux pour "injure publique à caractère antisémite" et "contestation de crime contre l’humanité". Il a été condamné à de nombreuses reprises. Ses comptes Facebook, Instagram et sa chaine Youtube ont été fermés définitivement. En 2020,  Facebook indiquait "Dieudonné a violé de manière répétée nos règles en matière de discours de haine, en publiant du contenu se moquant des victimes de la Shoah ou en employant des termes déshumanisants à l’encontre des juifs."

Ce soir de février, alarmée, la gérante du château tente d’appeler le maire de la commune et prévient les gendarmes. 180 personnes assistent à la représentation, sans aucun incident, mais à l’issue de la soirée, le procureur de Rennes décide d’ouvrir une enquête préliminaire. 

Escroquerie ? 

La gérante du château est entendue. "Sans déposer plainte à ce stade, la gérante a confirmé avoir tout découvert de l’objet de ce spectacle à l’arrivée des premiers spectateurs, qui lui ont été dissimulés à chacun de ces contacts préalables avec ses interlocuteurs", rappelait alors Philippe Astruc.

Ce 8 janvier, la femme qui a réservé la salle pour l’artiste comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Rennes pour escroquerie, et Dieudonné pour recel de bien obtenu à l’aide d’une escroquerie. 

"Cela fait 15 ans que je suis avocat, je n’avais jamais vu ça", s’étonne Maitre Karim Laouafi, l’avocat de l’acteur. "Une enquête ouverte sur la base d’un article de presse, c’est assez inédit !" 

L’avocat fait savoir qu’il va demander la relaxe des deux prévenus. "Pour qu’il y ait escroquerie, il faut qu’il y ait un préjudice", rappelle-t-il. "Dans les faits, la gérante du château n’a pas porté plainte. Où est le préjudice ? Et pour qu’il y ait escroquerie, il faut qu’il y ait eu manœuvre frauduleuse ? Il n’y a pas eu de mensonge. Il y a eu un contrat signé entre une société de location de lieu et une société de spectacle, la propriétaire n’a jamais demandé le contenu de la représentation". 

Des salles réservées discrètement

Au vu des refus de certains loueurs de salles de spectacles, cela fait des années que l’humoriste réserve ainsi des espaces pour se produire. Les spectateurs qui ont réservé leurs places sont informés par sms une heure trente avant la représentation de l’adresse exacte du lieu. 

A lire aussi : Dieudonné avance masqué pour organiser ses spectacles

Karim Laouafi n’ignore rien des condamnations passées de son client. "Au regard de la loi, il a commis des infractions pour lesquelles il a été condamné mais on ne peut pas faire voler tout le cadre légal parce que c’est Dieudonné ! On veut le condamner parce que c’est lui, mais c’est un dossier lunaire, c’est le dossier le plus vide que je n’ai jamais vu ! "

L'audience aura lieu à 14h ce 8 janvier 2024.