Agriculteurs en colère. Retour sur tous les blocages et routes coupées en Bretagne ce mercredi

Aux entrées de Brest, Rennes, Fougères, Quimper, les tracteurs sont de sortie ce mercredi 24 janvier sur les grands axes de circulation pour bloquer les routes et mettre la pression sur le gouvernement. Les agriculteurs bretons prennent part au conflit. Suivez cette journée de mobilisation.

Pour crier leurs colères, les agriculteurs bretons bloquent les routes ce mercredi 24 janvier 2024. Le monde agricole s’est donné rendez-vous sur les grands axes de la région.

Suivez notre minute par minute sous la carte interactive.

Retrouvez sur notre carte actualisée en direct, les différents points de blocage pour la journée du mercredi 24 janvier en Bretagne.

Le patron de la FNSEA le certifie, “la totalité des départements vont rentrer dans la contestation". Le mot d’ordre est entendu. Les jeunes agriculteurs appellent à la mobilisation dans l’ensemble des départements bretons pour rejoindre le mouvement commencé dans le Sud-Ouest et dans la Drôme malgré le décès d'une agricultrice et de sa fille de 12 ans, ce mardi 23 janvier dans un accident lors d'un blocage en Ariège. Elles étaient présentes sur un point de blocage "pour défendre le métier" soutiennent les dirigeants de la coordination rurale.

Suivez le minute par minute

16h30. L'autoroute A84 est bloquée. Une vingtaine de tracteurs sont sur les voies dans les deux sens. Un feu de palette est présent dans le sens Rennes - Mont Saint Michel. Tous les véhicules sont déviés sur Fougères.

14h30. La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs regrettent de n'avoir aucune réponse du gouvernement.

14h05. Les barrages sont attendus à Carhaix pour la fin de journée.

12h40. Les blocages entraînent de nombreux embouteillages sur la région.

12h15, Morlaix. Le maire de Morlaix vient à la rencontre des agriculteurs. 

Une cinquantaine d’agriculteurs se relaient toutes les quatre heures. Pour que les autres puissent aller s’occuper des fermes. Une quinzaine de tracteurs présents.

12h02. La coordination rurale confirme que les pêcheurs vont rejoindre le défilé de tracteurs de jeudi 25 janvier à Rennes.

12h00. Le dépôt pétrolier de Lorient sera bloqué en soutien aux agriculteurs et aux pêcheurs jeudi 25 janvier 2024 annonce le syndicat TP56.

11h53, Caulnes. "C'est une vraie pagaille" : les tracteurs font un barrage très serré pour laisser passer au compte-gouttes les voitures. 

11h40, Bain de Bretagne. Les tracteurs bloquent la quatre voies dans les deux sens.

11h31, l'autoroute A84 entre Avranches et Rennes paralysée autour de Fougères. 

11h28, Brest. Le pont d'Iroise est bloqué depuis 10h ce matin.

11h25, Quimper. La RN 165 est bloquée dans les deux sens.

11h21. Certains agriculteurs portent un brassard noir en mémoire des deux victimes de l’Ariège.

11h15, Caulnes. Les agriculteurs bloquent la RN 12.

11h02, Bain de Bretagne. Les tracteurs se préparent à bloquer l'axe routier.

11h00, Brest. La mobilisation débute à Brest. Les tracteurs arrivent sur la RN165.

10h55, Morlaix. Le blocage sur la RN12 continue après une nuit de mobilisation. 50 agriculteurs sont sur place.   

10h50, Quimper. Une vingtaine de tracteurs quittent Kervidanou à Quimperlé, direction Quimper pour l'opération escargot sur la voie express.

12 points de blocage total sur les axes de circulation

"Le pont de Morlaix est un point symbolique dans le Finistère" lâche un agriculteur venu participer au blocage de l'axe de la RN 12 entre Saint-Brieuc et Brest ce mardi 23 janvier au soir. Autour de Quimper et Brest, d'autres ponts et axes stratégiques sont prévus d'être coupés à partir de 11h ce mercredi 24 janvier.

Lire : Témoignages. Blocage des routes et colère des agriculteurs : "Le pont de Morlaix est un point symbolique".

Les points de blocage sont :

  • Dans le Finistère

Le pont d'Iroise à Brest.

La RN 12 à hauteur de Morlaix.

La RN 165 à hauteur de Quimper.

La RN 164 à l'Ouest de Carhaix.

Les blocages seront complets dans les deux sens.

  • Dans le Morbihan

La RN 165 au rond pont de l'âne à Vannes

La RN 24 à hauteur de Josselin sur l'aire de la pointe.

Les blocages seront complets dans les deux sens.

  • En Ille-et-Vilaine

L'axe E3 Rennes - Nantes à hauteur de Bain de Bretagne.

L'axe Rennes - Saint-Malo à hauteur de Tinténiac sur la D137.

L'A84 à hauteur de Romagné près de Fougères.

Les blocages seront complets dans les deux sens.

  • Dans les Côtes d'Armor

À l'ouest de Guingamp sur la RN12 au niveau de Kernilien.

Sur la RN164 à Trémorel près de Merdrignac.

Sur la RN12 à hauteur de Caulnes.

Les blocages seront complets dans les deux sens.

Le trafic routier en temps réel

Sur cette carte interactive, suivez le trafic routier en temps réel. Vous pouvez zoomer pour définir la localité de votre choix.

Lire : Routes barrées, bouchons, mobilisation des agriculteurs en colère. Suivez l'état du trafic en temps réel

Les préfectures demandent aux automobilistes de contourner les axes bloqués par les agriculteurs en empruntant les déviations. "Les usagers sont invités à différer tout déplacement non indispensable" et à "rester calme" précise le communiqué de la préfecture du Finistère.

Des blocages dans la nuit à Brest et Quimper

C'est la FDSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) du Finistère qui ont ouvert le bal des hostilités dans l'Ouest. Du côté de Quimper, "le blocage de la route nationale 165 par les agriculteurs est en cours" a prévenu la Préfecture. Des déviations ont été mises en place au Troyalac'h et au Rouillen.

Le malaise de la profession n'est pas nouveau mais il est encore exacerbé par la conjoncture actuelle, entre la hausse des charges et la baisse des prix. Des jeunes agriculteurs s'interrogent sérieusement sur leur avenir.

Une colère profonde

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, explique que les agriculteurs aspirent à restaurer la dignité de leur métier.

Il souligne que les agriculteurs sont profondément en colère, évoquant des sentiments de désespoir et de saturation. Suite aux protestations antérieures en décembre contre des normes environnementales jugées trop contraignantes, les manifestants mettent désormais en avant des préoccupations telles que les questions de revenus, de compétitivité et le problème de la suradministration.

D'autres manifestations d'agriculteurs sont également en cours à travers toute l'Europe.

Les réponses du gouvernement 

Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a évoqué "des réponses concrètes et rapides" à la colère des agriculteurs. Elles devraient être annoncées en deux temps, rapporte un ministre à France Télévisions.

Lire : Après la mort d'une agricultrice sur un barrage, le gouvernement tenté d'accélérer sur les réponses à la contestation

Les mesures du gouvernement pour les agriculteurs devraient être annoncées d’abord en marge d’un déplacement de Gabriel Attal en fin de semaine, puis lors de son discours de politique générale mardi prochain à l’Assemblée.