EN IMAGES. JO Paris 2024 : à 100 jours des Jeux Olympiques, la Bretagne en quête d'Olympe

durée de la vidéo : 00h17mn38s
France 3 Bretagne et France Bleu se mobilisent à 100 jours de l'ouverture des JO et va à la rencontre de celles et ceux, athlètes et bénévoles qui cultivent déjà la flamme olympique et des pôles d'excellence bretons, labelisés. ©France 3 Bretagne

C'est le rendez-vous sportif attendu par la France depuis des années : les JO de Paris 2024. À 100 jours de l'ouverture de ces Jeux historiques, amateurs de sports et surtout athlètes et bénévoles sont dans les starting-blocks. Rencontre en Bretagne avec celles et ceux qui cultivent déjà la flamme olympique.

Ce mercredi 17 avril 2024, à 100 jours du rendez-vous sportif planétaire, attendu et préparé par des milliers d'athlètes de par le monde, le réseau des antennes régionales de France 3 et de France Bleu se mobilise pour marquer cet événement. Dès 12h, retrouvez une édition spéciale sur les JO qui s'impriment en Bretagne.

Car même si la Bretagne ne reçoit pas de compétition sur son territoire, elle se mobilise pour cet événement unique. À 100 jours de la cérémonie d'ouverture, c'est l'occasion d'aller à la rencontre de bénévoles, d'athlètes en pleine préparation et de découvrir des équipements bretons de référence, labellisés JO.

Je suis très fier de mon fils Titouan, car c'est un jeune homme équilibré et je suis fier de son parcours sportif, car être sélectionné aux Jeux à son âge, c'est extraordinaire.

Anne Boixel,

maman de Titouan Castryck, sélectionné aux JO Paris 2024 en kayak slalom et kayak cross

La première rencontre est celle d'une maman d'un athlète participant au JO. Ancienne athlète olympique à Barcelone (1992) et à Atlanta (1996), Anne Boixel est ex-entraîneur national de canoé-kayak et chargée de mission à la Maison régionale de la performance. Mais elle est surtout la mère de Titouan Castryck, un kayakiste rennais de 19 ans qualifié pour les JO de Paris en kayak slalom et en kayak cross

À LIRE : JO de Paris 2024. Le Breton Titouan Castryck dans la sélection en kayak, avec Camille Prigent et Nicolas Gestin

Son expérience et sa connaissance des JO, Anne Boixel s'en sert pour répondre aux questions de son fils et ainsi le soutenir et le préparer à ce rendez-vous unique que sont les JO pour un sportif de haut niveau. Le jeune kayakiste a l'avantage de naviguer depuis sa plus tendre enfance sur le stade d'eaux vives de Cesson-Sévigné qui est centre de préparation aux Jeux.

Des équipements sportifs d'excellence

Tout comme le stade d'eaux vives de Cesson-Sévigné, reconnu pôle d'excellence français en kayak, le skatepark de Plougastel-Daoulas dans le Finistère, flambant neuf, accueille l'équipe de France.

Il est très grand en superficie. On y retrouve tous les modules qu'on a en compétition et chose hyper rare, tous les modules sont en béton à l'intérieur. Et ça, c'est hyper bien.

Joseph Garbaccio,

skateboarder de l'équipe de France

Joseph Garbaccio affiche 8 titres de champion de France de skate-board à son palmarès. S'il est présent à Plougastel avec ses coéquipiers de l'équipe de France, c'est bien parce que l'équipement finistérien est l'un des meilleurs d’Europe. Les Backside 180, ollie et kickflip s'enchaînent durant les entraînements. Le jour des JO, chaque participant devra présenter un enchaînement de figures de 45 secondes et pas une de plus.

À LIRE : Le skatepark de Plougastel accueille l'équipe de France de skate avant les JO de Paris 2024

Pour Joseph Garbaccio, les JO de Paris pour lesquels le skater espère bien être qualifié, "les JO sont une compétition énorme où l'on retrouve tous les autres sports. Mais pour nous, cela reste, comme toutes les autres compétitions, un moment où l'on va tous se retrouver entre tous les skaters de tous les pays. L'occasion de se pousser vers le haut."

Autre structure sportive d'excellence, place au Ping Center, un superbe équipement de 3.500 m² entièrement dédié au tennis de table, à Hennebont, près de Lorient. Il peut accueillir jusqu’à 30 tables de compétition, abrite également un restaurant, un pôle médical et une trentaine de chambres.

C’est ici qu’évolue tout au long de l’année, le club local, la Garde du Vœu d'Hennebont Tennis de table, un des grands noms de la discipline en Europe, le club ayant été plusieurs fois champion de France et champion d’Europe. Le Ping Center est labellisée centre de préparation des Jeux Olympiques, qui va accueillir dans quelques semaines la délégation paralympique australienne.

Le passage de la flamme olympique en Bretagne

Prochain rendez-vous important de cet avant JO en Bretagne, dans un peu moins d’un mois et demi : le passage de la flamme olympique. Elle est attendue à Rennes le 1ᵉʳ juin, rejoindra ensuite Vannes le 6 juin et Brest le 7 juin.

Depuis Noël 1991, la flamme Olympique n'était pas revenue en Bretagne. Pour son retour sur la péninsule bretonne, 22 villes verront de près le symbole des Jeux Olympiques.

Retrouvez dès 12h sur l'antenne de France 3 Bretagne notre édition spéciale ainsi que des invités et reportages sur les JO dans nos éditions ICI 12/13 et ICI 19/20.