FOOTBALL. Baptiste rêve d'un fauteuil de compète : "quand je suis sur le terrain de foot, je suis combatif"

Alors que dans un mois tout juste, le 20 novembre, la Coupe du Monde de football débute au Qatar, Baptiste ne sait pas s’il va pouvoir continuer à pratiquer sa passion. Souffrant d’une paralysie cérébrale, il lance une cagnotte en ligne pour financer l’achat d’un fauteuil de foot : 14 000 euros !

Pendant des années, Baptiste Chistel a regardé de foot à la télé, joué pendant des heures avec le maillot de telle ou telle équipe sur sa console aux jeux vidéo, mais, coincé dans son fauteuil roulant par une paralysie cérébrale, il n’avait jamais osé rêver de frapper un jour vraiment dans un ballon. 

Et puis, il y a 8 ans, il a découvert le foot fauteuil au Handisport Rennes Club. Depuis, il est devenu attaquant. "Quand je suis sur le terrain de foot, je suis combatif. C’est comme dans la vie, il ne faut pas se laisser faire. "

Cette année, avec son club, qui évolue en régional, Baptiste va affronter les équipes de Quimper, de Brest, celle du centre de rééducation de Kerpape. "Cela permet de faire du sport, moi j’adore le sport, et puis, on rencontre du monde", témoigne le jeune homme de 31 ans. 

Lire : Football. De Pontivy à Rio, Antoine Le Bigaut, l'attaquant Breton de l'équipe de France des sourds et malentendants

Un sport très technique

Le foot fauteuil se joue en salle. "Il y a un gardien et trois joueurs de champ, explique Baptiste, on tape dans le ballon avec le pare-chocs installé devant le fauteuil. C’est hyper technique. Le fauteuil remplace nos jambes. Pour faire une passe, il faut choisir à quel endroit du pare-chocs on va frapper la balle." 

durée de la vidéo : 00h00mn03s
Vidéo Baptiste Chistel foot fauteuil ©DR

Un sport qui nécessite du matériel adapté

"Pour taper dans le ballon, il faut frapper en rotation, précise l’attaquant. Avec les nouveaux fauteuils, les rotations vont deux fois plus vite, les passes sont donc plus fortes". 

"Bon, si t’es pas précis, c’est foiré,
ironise Baptiste, mais le jeu va deux fois plus vite, ça permet de jouer vraiment. "


Ces deux dernières saisons, Baptiste a joué avec le fauteuil d’un copain. Il voudrait enfin avoir le sien, mais un fauteuil de foot coûte 14 000 euros. Et comme il ne s’agit pas de matériel médical à proprement parler, il ne peut bénéficier d’aucune aide. Il a donc lancé une cagnotte en ligne.


"En ce moment, je sais que c’est compliqué pour tout le monde, mais chaque euro est le bienvenu". Il a déjà rassemblé un peu plus de 4 000 euros. "La plupart des gens qui ont déjà donné, je ne les connais même pas, cela me touche énormément, " confie-t-il.


Il espère continuer à mettre des buts, faire des passes décisives. Jouer au foot. "Quand je sors d’un entraînement ou d’un match, j’ai mal partout comme les autres footballeurs, raconte-t-il en souriant, je suis usé et heureux ! "