Ligue 1 : Rennes finit 9ème et Guingamp 10è

Les adieux de Benoit Costil au stade Rennais / © MAXXPPP PHOTO PQR/OUEST FRANCE
Les adieux de Benoit Costil au stade Rennais / © MAXXPPP PHOTO PQR/OUEST FRANCE

Monaco s'est offert une dernière soirée de fête en gagnant à Rennes (3-2), samedi pour la 38e et dernière journée de Ligue 1. Rennes finit sa saison 9è. Hier soir, autre match, Guingamp a battu Metz (1-0).

Par AFP

Après cette 12e victoire de suite en Championnat, le compteur de Monaco s'arrête donc à 95 points, à un petit point du record du PSG la saison passée. A des années-lumière
de Rennes, 9e avec 50 points. Un classement anecdotique pour la première saison de l'ère Gourcuff.

Le gouffre au classement entre les deux équipes s'est révélé sur la pelouse samedi. Les Rennais se sont vite retrouvés en grande souffrance, face à la vitesse de l'ensemble monégasque. Porteur du brassard de capitaine, Tiémoué Bakayoko, formé en Ille-et-Vilaine, s'est le premier mis en évidence (10), avant un centre tendu de l'omniprésent Jorge, coupé par Fabinho, obligeant Benoît Costil à se coucher (13).

Dans la foulée, Kevin Mbappé ne peut trouver Fabinho, tout juste devancé par Romain Danzé (14). Pour sa dernière à Rennes, avant de signer, sauf retournement à Bordeaux, Costil s'interpose encore devant Valère Germain, après un déboulé de Mbappé (29). Après une double occasion pour Germain, qui vient buter sur Costil,
puis le tibia de Joris Gnagnon (40) et encore un nouvel essai du même Germain, Fabinho offre enfin une ouverture du score très logique aux hommes de Jardim (0-1,
42).
Dès la reprise, les Monégasques reprennent leur ultra-domination : Jorge oblige Costil à une superbe parade (47) mais il ne peut rien sur le corner suivant, avec une tête de Jemerson au premier poteau (0-2, 48). La soirée portes ouvertes s'est poursuivie. Sur un déboulé de l'entrant Sibidé, Jorge marque en croisant simplement son tir (1-3, 78).
Entre-temps, les Bretons, pourtant peu dangereux, avaient bénéficié d'un penalty, suite à une faute de Fabinho sur Mubele. Auteur du but breton (1-2, 69), Adama
Diakhaby a ensuite touché le poteau (82), avant de s'offrir un doublé (2-3, 90+1).

Réaction de Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes)
 "On avait affaire au champion de France qui a honoré son titre avec beaucoup de percussion, de vitesse, ce qui laisse toujours planer une menace. Nous avons eu de bonnes séquences, mais on n'a pas concrétisé, on a manqué de constance. Après, on a quand même eu le mérite de continuer à jouer, de se créer des occasions. Pour revendiquer une victoire contre Monaco, il faut plus de justesse et être plus solide, notamment défensivement.
Pour le reste de la saison, il y a des choses collectives qui me semblent en place et, si on veut avoir d'autres ambitions, on doit aller plus loin dans l'aspect collectif. Idem sur les aspects individuels. Cette fin de saison permet de conforter l'analyse: il y a eu une progression collective et individuelle. Dire qu'on pouvait jouer l'Europe, non, on l'a vu ce soir: il y avait trop de manques".


Guingamp a globalement dominé la rencontre et l'a remportée 1 à 0. 

Réaction d'Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp): "J'attendais une réaction après la défaite à Nantes, dimanche. C'est chose faite. Les joueurs ont répondu présent. Malheureusement, on n'a pas été capable de faire mieux que ce 1-0. Je suis fier de la prestation de mes joueurs mais, en même temps, avec un petit but de plus, on serait passé neuvième. Après, le meilleur des marqueurs, c'est le championnat. Et je crois que nous sommes à notre place".

Sur le même sujet

Les + Lus