Municipales 2020 - Rennes - Bruno Chavanat apporte son soutien à Charles Compagnon

Bruno Chavanat et Charles Compagnon / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE
Bruno Chavanat et Charles Compagnon / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Bruno Chavanat, candidat de la droite et du centre aux municipales de Rennes en 2014, annonce ouvertement son soutien à la liste LIBRES D'AGIR POUR RENNES.

Par Marc-André Mouchère

Ce 2 décembre, dans un communiqué de presse, Bruno Chavanat, candidat de la droite et du centre aux municipales de 2014 à Rennes, alors battu par Nathalie Appéré (PS), clame aujourd'hui son soutien à la liste Libres d'Agir pour Rennes, menée par Charles Compagnon.
 

"Charles Compagnon a le charisme et l'étoffe pour devenir un grand maire de Rennes"

C'est par cette formule que Bruno Chavanat lance son communiqué de presse, argumentant ensuite que Charles Compagnon aurait selon lui les trois qualités d'une tête de liste:
 
  • Être engagé sur le terrain
Pour devenir maire, l’ancien candidat avance qu’il faut « un homme ou une femme de terrain » avec « l’envie de se mettre au service des personnes »
 
  • Une capacité de rassemblement sans dogmatisme
Bruno Chavanat pense qu’il faut au candidat une certaine indépendance : « le prochain maire doit avoir du leadership, ce qui nécessite de la liberté par rapport aux appareils politiques…» et d’ajouter que « Rennes a trop souffert de l’esprit de clan et des mots d’ordre venus de Paris… »

 
  • Une vision ambitieuse pour la ville
« Le ou la prochaine maire doit relever les défis sur lesquels la municipalité a échoué. La qualité de l’urbanisme, la propreté et la sécurité de la ville notamment dans ses quartiers les plus délaissés, l’équilibre entre Rennes et sa périphérie et ce que cela implique pour les transports. »



Charles Compagnon est l’ancien patron du Carré rennais, association des commerçants de Rennes. Il a refusé la main tendue de Carole Gandon (LREM) et a préféré s’allier avec le maire de Saint-Grégoire, Pierre Breteau (MoDem), en tandem pour Rennes et la métropole. Pour autant Charles Compagnon préfère se définir comme un candidat de rassemblement sans étiquette.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus