Quart de finale de la coupe de France. Attention au piège pour le Stade Rennais face au petit poucet le Puy-en-Velay

Seul club breton encore en lice, le Stade Rennais jouera ce jeudi 28 février son quart de finale de coupe de France contre Le Puy-en-Velay, petit poucet de l'épreuve. Après une semaine de haute voltige où les rouge et noir ont affronté sans perdre le Milan AC et le PSG, deux membres du gratin européen, attention à ne pas tomber dans le piège de la facilité.

Jeudi 8 février dernier : le Stade Rennais devient ogre quand le tirage au sort lui désigne le petit poucet, le Puy-en-Velay, en quart de finale de la coupe de France.

Le club auvergnat évolue en Nationale 2, équivalent de la 4e division française. Mais Julien Stephan, l’entraîneur breton, se méfie. Pour lui, il ne faut pas faire de parallèle avec le tour précédent à Sochaux, pensionnaire de Nationale3, que le Stade Rennais avait écrasé 6 buts à un.

"Je pense qu’il y a une nouvelle histoire dans ce match là, a-t-il estimé en conférence de presse. C'est une équipe qu'il faut respecter, c’est une équipe qui reste sur 17 matches sans défaites, qui a sorti deux équipes de ligue2, qui est deuxième de son championnat et qui mérite d’être là aujourd’hui".....

Guéla Doué, promis à la ligue2 lors du mercato l’été dernier et finalement resté à Rennes, est devenu un titulaire dans le collectif des rouge et noir. Il a de grandes ambitions dans cette compétition. Lui aussi rappelle qu’ "à ce Stade de la compétition il n’y a plus de petites équipes. C’est du 50-50".

 

Il n'y a pas de piège. Que ce soit Paris, Milan ou Le Puy-en-Velay, tous les matches on les aborde de la même façon. On va prendre ce match au sérieux.

Guéla Doué, joueur du Stade Rennais

 

En face, une équipe du Puy foot 43 sans complexe 

Du sérieux, il en faudra sûrement face à une équipe du Puy foot 43 gonflée à bloc, et qui jouera devant près de 30000 supporters dans le chaudron de Geoffroy-Guichard, dans la ville voisine de Saint-Etienne.

Et 150 supporters Rennais.

"On rentrera sur le terrain avec nos forces et nos faiblesses, rapporte Stéphane Dief, l’entraîneur du Puy Foot 43, conscient de la difficulté mais qui invoque la magie de la coupe de France.  Le seul moyen de les inquiéter, ce sera de jouer avec nos armes, et proposer au public un match disputé, de telle manière que si on venait à perdre ce match et quitter la compétition, ce soit par la grande porte".

Le dernier carré de la coupe de France, l'endroit des possibles

Vainqueur de Guingamp, Marseille et Sochaux lors des tours précédents, le Stade Rennais a lui une occasion en or d’accéder aux demi-finales de cette coupe de France.

La compétition deviendrait alors sans nul doute un véritable objectif.

Coup d’envoi ce jeudi 29 février à 21 heures, à suivre sur France TV.