Qui est Gilles Pennelle, ce Breton du Rassemblement National à l'ombre de Jordan Bardella

Gilles Pennelle, conseiller régional de Bretagne et directeur général du Rassemblement national fait son entrée au parlement européen. Une victoire qu'il attendait depuis très longtemps, et qui le sort de l'ombre aux côtés de Jordan Bardella.

Gilles Pennelle pouvait se réjouir ce dimanche, il a donc gagné sa place au parlement européen et souhaite intégrer la commission "agriculture".

Hier soir, le numéro 15 de la liste de Jordan Bardella et directeur général du Rassemblement national a convoqué en visioconférence, dès la dissolution annoncée, la centaine de délégués départementaux du parti pour mettre en place la suite... Donc, la campagne du rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et du 7 juillet.

Gilles Pennelle en position éligible sur la liste de Jordan Bardella pour les élections européennes

40 ans de militantisme au sein de l'extrême droite et quelques années... sans

Né d'un père ouvrier verrier et d'une mère au foyer, Gilles Pennelle a grandi à Rouen. Il a commencé sa carrière politique, en militant auprès du Parti des Forces nouvelles (un concurrent radical du FN) à la faculté de Rouen, au début des années 1980, comme le rappelle Le Monde en août 2023.

En 1987, il adhère au FN et prend en main la fédération de Seine-Maritime, en même temps qu’il entame sa carrière d’enseignant à Fécamp. Il devient conseiller municipal à Rouen (1989-2001), conseiller régional de Haute-Normandie (1992-2004), anime localement les campagnes présidentielles de 1988 et de 1995. Il suit Bruno Mégret lors de la scission du parti, en 1999.

Après l’élection présidentielle de 2002, il quitte le Mouvement national républicain (MNR) et arrête un temps la politique, le temps de changer de vie et de s'installer en Bretagne, à Tremblay, près de Fougères, où sa mère a quelques attaches, selon le Monde. Après avoir enseigné à Saint-Malo pendant quatre ans, Gilles Pennelle a travaillé au lycée Jean-Baptiste-Le Taillandier de Fougères. Grand lecteur, il dit "aimer l'histoire et la défense du patrimoine", comme le rappelle Ouest-France.

Quand Marine Le Pen prend la tête du Front national, Gilles Pennelle revient aux affaires

Gilles Pennelle reprend sa carte au FN en 2011 quand Marien Le Pen prend la tête du FN. Il entre au conseil municipal de Fougères en 2014 et au conseil régional de Bretagne, en 2015. Ensuite, il est battu aux sénatoriales et à toutes les législatives auxquelles il s'est présenté. Aujourd'hui, il est membre du bureau exécutif et de la commission d'investiture du patri. Et en tant que numéro 2 du parti de Marine Le Pen, il a notamment en charge la formation des cadres du parti. 

Il a d'ores et déjà affirmé qu'il continuerait à siéger au Conseil régional de Bretagne, en plus de son tout nouveau siège de député européen à Strasbourg.

Il banalise l'extrême droite électorale en Bretagne

Il oeuvre alors pour une banalisation de l'extrême-droite en Bretagne.

A LIRE. Comment le Rassemblement National séduit de jeunes militants même dans un bastion de gauche

Gilles Pennelle accompagne Marine Le Pen et plus récemment Jordan Bardella régulièrement sur les terres bretonnes. Au sein de l'hémicycle breton, l'homme est plutôt apprécié. Ses adversaires politiques lui reconnaissent une qualité d'orateur, de travailleur. Loïg Chesnais-Girard, le président de la région Bretagne parle d'un homme cordial et calme.

Gilles Pennelle interdit à ses colistiers de parler quand il n'est pas là

Loïg Chesnais-Girard

Le président de la région pointe aussi des incohérences de l'élu du RN, entre ce qu'il dit et ce qu'il vote : "il défend les petites gens et son parti ne vote pas l'augmentation du Smic (...) Il dit suivre les problèmes des pêcheurs et des agriculteurs, tout en ayant soutenu le Brexit".

Emeric Salmon, ancien conseiller régional de Bretagne devenu ami de Gilles Pennelle admire l'orateur. "Quand j'étais élu au conseil régional, je le voyais avec ses notes, deux ou trois mots et il tenait un discours très construit, j'étais chargé de tenir son temps de parole", explique-t-il. A la question, d'un Gilles Pennelle réputé autoritaire, il admet que l'homme peut paraître "un peu" autoritaire auprès des délégués départementaux. Mais "il le fait toujours avec tact nuance celui qui est désormais député de Haute-Saône, les membres du parti reconnaissent que les bons résultats dont dûs à la machine du Rassemblement national, qu'il fait tourner." 

Gilles Pennelle est aussi père de sept enfants et frère de Guillaume Pennelle, élu président du groupe Rassemblement national à la Région Normandie.

Et dit son parti prêt à gouverner la France

Celui qui a été élu député européen hier soir et qui se voit bien intégrer la commission "agriculture" à Strasbourg, bat le rappel pour les prochaines législatives décidées par Emmanuel Macron. Ce lundi sur France 3 Bretagne, Gilles Pennelle rappelle que son parti est prêt à gouverner la France : "Nous sommes en train de rassembler des personnalités de droite et de gauche qui voudraient monter sur le paquebot RN". 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité