Rennes. Le Stade Rennais prêt pour le grand soir face aux Russes de Krasnodar

Ce mardi 20 octobre à 21h, le Stade Rennais reçoit Krasnodar pour la Ligue des champions. C’est sa première participation à cette compétition européenne. Lors d’une conférence de presse, ce lundi, l'entraîneur Julien Stéphan a appelé ses joueurs à se montrer décomplexés.
 

L'affiche "Musique sacrée", placardée dans les rues de Rennes en soutien au Stade Rennais.
L'affiche "Musique sacrée", placardée dans les rues de Rennes en soutien au Stade Rennais.
"Musique sacrée", proclame une affiche montrant des supporters main sur le cœur, placardée sur le balcon de la mairie. L'hymne de la prestigieuse compétition européenne retentira officiellement pour la première fois au Roazhon Park, ce mardi 20 octobre à 21h. On devine l’excitation des joueurs et du staff qui les entourent avant de faire
leurs grands débuts en Ligue des champions contre d'autres néophytes, ceux de l'équipe russe de Krasnodar.

 

Les joueurs ont mérité de le vivre


"C'est un grand défi et l'objectif est de l'aborder de manière très décomplexée, avance le jeune entraîneur, Julien Stéphan. Il faut oublier le contexte, oublier le fait que ce soit une première dans l'histoire du club, ne penser qu'au match, au jeu, à la stratégie qu'il faudra mettre en place et à la qualité du match qu'on devra faire pour prendre des points (...) Les joueurs ont mérité de le vivre, il faut qu'ils en profitent."
 

Des adversaires expérimentés


Même si, tempère Julien Stéphan, l’adversaire est de qualité : "Ce sont des joueurs qui ont de l'expérience, qui sont pour la majorité internationaux (...) C'est une équipe que je trouve moderne, parce qu'elle est ambitieuse avec le ballon et qu'elle est aussi intense à la perte du ballon, avec une très bonne faculté à créer du danger dans les 30 derniers mètres (...) Elle a des joueurs de qualité, un entraîneur aussi qui est jeune et qui propose des choses vraiment très intéressantes".
 

Les fruits du mercato rennais attendront


La fin du mercato a été fructueuse pour Rennes mais ce prestigieux recrutement ne portera pas ses fruits tout de suite. Le gardien Alfred Gomis est encore incertain et Jérémy Doku, l'ailier international belge de 18 ans devenu la recrue la plus chère du club breton, s'est montré prometteur mais n'a pas encore eu le temps de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers. Daniele Rugani, prêté par la Juventus de Turin, a montré du métier mais n'a pas encore les automatismes en défense centrale, et le latéral brésilien Dalbert est passé complètement à côté de son match vendredi à Dijon.           
La marche de ce mardi est pourtant essentielle puisqu'elle semble la plus à la portée des Rennais : à domicile et contre un adversaire a priori moins redoutable que le Séville FC ou Chelsea.
 

Des joueurs russes testés positifs au Covid


Actuellement 7e du championnat russe, Krasnodar vient cependant d'éliminer le PAOK Salonique en barrages. L'équipe s'est déplacée sans son jeune entraîneur, Mourad Moussaïev (36 ans), qui souffre d'une angine, et sans son milieu offensif français Rémy Cabella, buteur en barrages, ni son avant-centre Evgeniy Markov, testés positifs au Covid-19. Mais si ce jeune club fondé en 2008 par le milliardaire russe Sergueï Galitski débute aussi en Ligue des champions, il est déjà arrivé deux fois en 8e de finale d'Europa League (2017 et 2019). Rennes une seule fois...
 

La jauge du Roazhon Park a été, pour l’occasion, relevée à 5.000 spectateurs. Pour ceux qui n’ont pas de place, l'heure est à la débrouille, puisque les bars doivent fermer à 22h00 à Rennes et que les autorités demandent de limiter à six le nombre de personnes chez les abonnés des diffuseurs.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions football sport stade rennais fc