• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : toutes les bonnes raisons de profiter du Festival national du Film d'animation

"Raymonde ou l'évasion verticale" / © JPL Films
"Raymonde ou l'évasion verticale" / © JPL Films

Ce mercredi 24 avril s'ouvre pour la deuxième fois à Rennes le festival national du film d'animation, 25e édition. Cette manifestation propose de beaux moments autour de la création, avec des projections, des rencontres, des ateliers jusqu'à dimanche. Toutes les bonnes raisons d'en profiter !

Par Krystell Veillard



Le Festival national du film d'animation de Rennes Métropole approche à très grands pas ! Une manifestation qui du mercredi 24 avril au dimanche 28 avril 2019, propose des films en compétition, une multitudes de projections, des rencontres avec des professionnels lors de séances spéciales, mais encore des secrets de fabrication, des courts métrages des focus autour de la 3D et les coulisses de la création et un autre autour des années 1960.
.

Avec Michel Ocelot, de nombreux invités


Le réalisateur de "Kirikou" ou encore de "Princes et princesses" Michel Ocelot est à Rennes à l'occasion du festival. Il y présente sa dernière création dans le Paris de la Belle Epoque, "Dilili à Paris", (César 2019 et lauréat du Festival d'Annecy) le samedi 27, à 16h au Tnb et le dimanche 28 à 10h45 à l'Arvor en présence du réalisateur, toujours un plaisir. 

 

Des nombreux autres réalisateurs seront également présents, tels Denis Do pour Funan (26 avril à 21h au TNB), Juan Antin pour Pachamama (le 24/04 à 16h30 au TNB), Léonard Cohen pour Le Parfum d'Irak (28/04 à 16h aux Champs Libres), mais encore Alain Ughetto pour Interdit aux chiens et aux Italiens et Jérémy Clapin pour J'ai perdu mon corps (deux films en chantier), le réalisateur multiprimé Osman Cerfon (le 25 avril à 18h à l'EESAB) ou aussi Nicolas Deveaux pour la série Athleticus et réalisateur de l'affiche (le 27 avril à 16h au TNB) mais encore des professionnels de l'animation, Laurens Ehrmann, superviseur effets visuels pour Minuscule 2 et Kevin Kergoat, senior Digital Compositor chez TAT productions, pour  Terra Willy le 24 avril à 14h à l'Arvor, le compositeur Aurélien Godderis-Chouzenoux, pour Le Procès contre Mandela et les autres (le 25 avril à 16h à l'Arvor)
 

Un film inédit pour l'ouverture 


Une première soirée, ce mercredi à 19h45 au TNB avec la projection de Virus Tropical de Santiago Caicedo, un film inédit en salle, en présence du directeur de l’animation des personnages, David Restrepo Zuluaga et de la productrice d’Ikki Films, Edwina Liard. "Résolument féministe et impertinent, ce long métrage aux graphismes épurés vous transportera de l’Équateur à la Colombie" annonce le programme.

 
 

Les Shadoks dans un focus autour des années 60


Le retour des Shadoks d'abord avec une websérie documentaire diffusée sur Arte, Les Shadoks, droit dans le mur a toutes pompes pour un voyage inédit à travers le monde chaotique de cette série mythique, avec la voix de Benoit Poelvoorde. Et puis à suivre un programme de courts métrages publicités et films amateurs d’auteurs français (mercredi 24 à 14h puis à 16h au Tambour - Rennes 2). Une journée « patrimoine » qui aura démarré le matin avec une carte blanche INA rassemblant des chercheurs autour de la question de la place de l’animation au Service de la Recherche dans les programmes diffusés par la RTF/ORTF. 
 

Des coulisses de la créations en 3D


Des techniques aujourd'hui incontournables à découvrir avec des professionnels de chez Mikros Animation (jeudi 25 avril à 14h à l’ESRA) et puis autour de la création d’Astérix : Le Secret de la potion magique (mercredi 24 avril à 18h au 4bis). Par ailleurs Illumination Mac Guff, premier studio français connu mondialement grâce à Moi, Moche et Méchant, Comme des Bêtes, Les Minions, Tous en Scènes, Le Grinch, sera également représenté par son président pour exposer ses secrets de fabrication (samedi 27 avril à 14h au TNB). Avec en complément les projections d'Astérix : Le Secret de la potion magique (samedi 27 avril à 14h au TNB) ; Terra Willy (mercredi 24 avril à 14h à l’Arvor) et Minuscule 2 : Les Mandibules du bout du monde (samedi 27 avril à 16h au TNB). Sans oublier un Salon des expériences numériques animées, durant tout le festival au TNB et aux Champs Libres, pour déambuler dans des mondes imaginaires ou historiques à travers les 12 œuvres numériques.
 

Belle représentation bretonne


La Bretagne est une nouvelle fois bien représentée avec quatre œuvres issues de productions bretonnes parmi les 147 films sélectionnés. Des films produits par Vivement Lundi ! avec Dorothy la vagabonde (pour les tout petits), Ce Magnifique gâteau ! (long métrage) et Dimitri (série jeunesse) mais aussi JPL Films avec Raymonde ou l’évasion verticale (compétition). Et puis le savoir-faire d’une start-up rennaise est mis à l'honneur, Golaem qui a mis ses compétences au service de projets tels que Games of Thrones ou Walking dead avec son logiciel de simulation et d’animation de foule numérique en 3D (dimanche 28 avril à 15h au TNB).
 
 

Un vendredi en musique


La journée du vendredi sera musicale avec le retour des Ecrans rythmiques avec la projection de clips (vendredi 26 avril à 19h au TNB), suivie d’un cadavre exquis dessiné au bar du TNB où plusieurs réalisateurs effectueront sous vos yeux des créations originales sur tablettes dans une ambiance musicale et festive. Un ciné-concert est également programmé le 28 avril au TNB, avec la DJ, percussionniste et machiniste, Maclarnaque, qui présente quatre courts métrages.
                                                            

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus