Restos du Cœur. Des dons qui ne faiblissent pas malgré l’inflation

En Bretagne comme dans toute la France, la collecte annuelle des Restos du Coeur a débuté ce vendredi 3 mars et s’achève ce dimanche soir dans les supermarchés. Malgré l’inflation, qui faisait craindre une baisse des dons, les Bretons restent généreux.

Vous les avez peut-être croisés en faisant vos courses ce week-end. Les bénévoles des Restos du Coeur  recueillent vos dons alimentaires dans de nombreux supermarchés.

Malgré les inquiétudes liées à l'inflation, sur les prix des denrées alimentaires mais aussi de l'énergie, cette année le tonnage des dons alimentaires et hygiène récoltés dans notre région devrait être équivalent à l'an passé voire supérieur.

Evidemment, ils supportent comme tout le monde les difficultés actuelles. On pensait qu’on aurait des dons en baisse, en fait on a le même niveau que l’an dernier, soit 1053 tonnes, voire un petit peu mieux.

Claude Thomas, référent Bretagne des Restos du Coeur

La seule petite incidence de l’inflation se retrouve sur la qualité des produits. "Les gens, ayant moins d’argent, ont donné des produits d’un peu moins de valeur, mais globalement il n’y a pas de souci ", affirme Claude Thomas.

Des camions itinérants pour les bénéficiaires les plus éloignés

Au lancement de leur 38e campagne d’hiver, à la fin du mois de novembre 2022, les Restos du Cœur faisaient part de leur inquiétude face à l’inflation et la crise énergétique et leurs conséquences sur le budget des plus démunis. On constate en effet une augmentation sans précédent du nombre de personnes accueillies. Une nouvelle fois, les 3, 4 et 5 mars prochains, la Collecte Nationale 2023 en magasins et le spectacle des Enfoirés, sont cruciaux pour l'association caritative.

En Bretagne, l'association est en train de mettre en place des centres itinérants pour desservir les populations oubliées dans les zones blanches.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité