Sécheresse. En Bretagne, les niveaux d'eau souterraine toujours en baisse

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.C-A

Les niveaux d'eau souterraine en Bretagne ont continué de baisser au mois de mai. C'est le constat du Bureau des recherches géologiques et minières. Certains secteurs sont dans le rouge. L'Ile de Groix est placée en crise sécheresse depuis ce 7 juin. Les pluies qui se sont abattues récemment sur une partie de la région n'ont pas été efficaces.

La préfecture du Morbihan a placé l'île de Groix en "crise sécheresse" ce 7 juin. "Depuis le mois d’avril 2022, la retenue d’eau de Port-Melin à Groix présente un niveau inférieur à la cote d’alerte renforcée fixée à 18,50 m. Depuis le 30 mai 2022, le niveau d’eau de la retenue a franchi la cote seuil de crise établie à 18,00 m" est-il précisé dans un communiqué.

Conséquence : il est interdit d'arroser les espaces verts, les pelouses, les potagers, de remplir les piscines, d'alimenter les fontaines publiques, etc. 

L'ensemble du Morbihan est placé en vigilance sécheresse depuis le 6 mai dernier. Tout comme l'Ille-et-Vilaine depuis fin avril.
Les pluies tombées dans la nuit de mardi à mercredi, dans ces départements, ont toutefois "apporté un peu de répit" note Steven Tual, de Météo Bretagne.

Pas de pluie à l'horizon

Aussi "salvatrices" soient-elles, ces pluies ne sont pas suffisantes pour remettre les nappes phréatiques à un niveau normal en Bretagne.

Même les violents orages du week-end de la Pentecôte, notamment en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes-d'Armor, "n'ont pas été efficaces, relate le météorologue. Les pluies ont beaucoup ruisselé, l'eau ne s'est pas infiltrée dans les sols".

Pour que les nappes phréatiques bretonnes retrouvent de la marge, il faudrait, selon Steven Tual, plusieurs épisodes pluvieux comme celui de la nuit dernière. Or, la pluie ne figure pas dans les prévisions météo des jours prochains.
Certains secteurs comme le nord-Finistère et le Centre-Bretagne sont "très secs". Le déficit pluviométrique oscille entre 20 et 30 % sur les huit derniers mois.

Des nappes en baisse

Dans son dernier bulletin, publié le 7 juin, le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) constate que le niveau des nappes d'eau souterraine continue de baisser en Bretagne. "Durant la période d'octobre 2021 à mai 2022, précise le BRGM, sur les quatre stations de Rennes-Saint-Jacques (35), Saint-Brieuc-Trémuson (22), Pontivy (56) et Spezet-Saint-Goazec (29), les précipitations sont inférieures aux normales"

Les pluies efficaces, autrement dit celles qui s'infiltrent jusqu'à la nappe, ont été présentes d'octobre à janvier, pour s'affaiblir en février, mars et avril, avant de disparaître en mai. "Sur les 8 derniers mois, ces pluies efficaces sont hétérogènes selon les secteurs bretons, relève le BRGM. Elles représentent sur la période considérée 31 % des pluies tombées à Rennes Saint-Jacques, 48 % à Saint-Brieuc- Trémuson, 43 % à Pontivy et 60 % à Spézet-Saint-Goazec".