Stratégie de dépistage Covid-19. Jean Castex assouplit le dispositif à l'école, l'ARS Bretagne priorise les tests

Publié le Mis à jour le
Écrit par Krystell Veillard
Le centre de dépistage éphémère Triangle à Rennes, qui réalise des tests antigéniques, a été pris d'assaut dès son ouverture.
Le centre de dépistage éphémère Triangle à Rennes, qui réalise des tests antigéniques, a été pris d'assaut dès son ouverture. © Jean-Michel Piron - France Télévisions

Alors que ce lundi, les centres de dépistages, pharmacies et laboratoires étaient pris d'assaut avec des heures d'attente pour les familles, le Premier ministre Jean Castex a annoncé dans la journée un assouplissement du dispositif pour les cas contacts à l'école. L'Agence régionale de Santé Bretagne de son côté organise une priorisation des tests.

La propagation du variant Omicron et l'explosion des contaminations avait amené le gouvernement à mettre en place un dispositif de tests pour les élèves malades et les cas contact très contraignant pour les familles, avec une série de trois tests PCR ou antigéniques à réaliser avant de pouvoir réintégrer la classe.

Un protocole qui a provoqué dès ce lundi une vaste pagaille, avec des files interminables devant les laboratoires, pharmacies ou centres de dépistage. Les parents sont désemparés et démunis, le personnel débordé et dans les écoles se profile un mouvement de grève pour ce jeudi. 

Des autotests suffisants pour les cas contact à l'école

Le Premier ministre, Jean Castex, a assoupli dans la journée de ce lundi le dispositif. Trois simples autotests sont désormais suffisants pour les cas contact à l'école, sans l'obligation de test PCR ou antigéniques. Des tests gratuits, réalisés pour le premier immédiatement puis à J+2 et J+4. Et puis les parents pourront attendre la fin des cours pour venir chercher leur enfant, lorsqu'il est cas contact.

L'ARS Bretagne priorise l'accès aux tests PCR et antigéniques

De son côté, l'ARS Bretagne a décidé d’adapter le dispositif de dépistage par une priorisation des tests de diagnostic, PCR ou antigénique. Ainsi ces tests seront en priorité réalisés dans les cas suivants : 

  • les personnes symptomatiques et contacts à risque          
  • les personnes disposant d’une prescription médicale         
  • les personnes ayant un autotest positif       
  • les personnes dont la réalisation d’un test est obligatoire dans le cadre de l’application des règles aux frontières (retour de zone rouge ou rouge écarlate etc.)      
  • les personnes ayant besoin d’un test pour se rendre à l’étranger

L'ARS indique que toutes "les autres situations doivent être considérées comme non prioritaires. Les tests de réassurance peuvent être réalisés par le recours à des autotests". Les tests sont pris en charge dans les pharmacies pour ceux disposant d’un schéma vaccinal complet ou pour les enfants de moins de 12 ans identifiés comme contacts à risque dont le test PCR ou antigénique s’est révélé négatif. En cas de résultat positif, ces tests doivent être confirmés par un test PCR ou antigénique. 

Mise en place de centres de dépistage éphémères

L'ARS prévoit encore la mise en place de centres de dépistage éphémères pour faciliter l'accès aux tests et compléter l’offre sur les territoires, en parallèle des laboratoires et pharmacies "mobilisés pour augmenter les capacités de dépistage en région".

Des centres éphémères mis en œuvre par la Protection civile, des médiateurs de lutte anti-covid et des professionnels de santé libéraux, pour fonctionner sur des durées allant de quelques jours à quelques semaines. 

Côtes d’Armor

  • MATIGNON : salle municipale - du 10 au 15 janvier (du lundi au vendredi après-midi et le samedi matin)
  • SAINT-BRIEUC : anciens locaux de Mediacap, 4 rue Jouallan - du mercredi 12 au mardi 18 (sauf Week End) Du 18 au 21 janvier de 13h à 19h Les horaires seront précisés
  • PLEDRAN : salle Horizon - Le 12 janvier, de 10h à 16h
  • LAMBALLE : salle municipale - Le 14 janvier   de 10h à 16h  

Finistère

  • PONT-CROIX : Laboratoire Eurofins -  A compter du 10 janvier, du lundi au vendredi, de 14h30 à 18h
  • BREST : Centre de dépistage Cerballiance (245 av. J. Jaurés) - A compter du 10 janvier, du lundi au samedi, de 10h à 18h  

Ille-et-Vilaine

  • VITRE : Hall 2 du Parc expo de Vitré, Chemin du Fail - Du 11 au 23 janvier, 7 jours sur 7, de 9h à 13h et de 14h à 18h  
  • RENNES : Le Triangle - A compter du 10 janvier, du lundi au vendredi, de 9h30 à 13h et de 14h à 17h
  • DINARD : Palais des Arts et du Festival - A compter du 11 janvier, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h 

Morbihan

  • VANNES : Maison de Quartier Bohalgo, 76 Rue du Général Weygand -  A compter du 13 janvier, du lundi au vendredi, de 9h à 13h et 15h à 19h et le samedi matin
  • LANESTER : Salle Studio Place Jean Maurice, rue des Déportés - A compter du 13 janvier, du lundi au vendredi, de 10h à 14h et de 16h à 19h - Le samedi matin de 8h à 12h
  • MALESTROIT :  Salle Géant - A compter du 17janvier, du lundi au vendredi, de 12h à 14h  

L'ARS précise encore que d’autres centres de dépistage éphémères seront amenés à ouvrir prochainement en Bretagne (Ruffiac, Morlaix, Quimper, Landerneau…)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.