VIDEO. Jeux, parkour, couleurs, nature, un chemin à "hauteur d'enfant" pour les retours de l'école

durée de la vidéo : 00h01mn41s
Imaginer la ville à hauteur d'enfants, c'est une réflexion menée à Guichen - Pont-Réan (Ille et Vilaine). Un projet à l'horizon 2050 qui passe par exemple par l'aménagement du chemin entre l'école et le centre-bourg. Les enfants ont livré leurs idées et une première expérimentation concrète a été testée. ©L. Dolan et C. Rousseau / France 3 Bretagne

Des jeux, des détours et beaucoup plus de couleurs... Quand on demande aux enfants à quoi ressemblerait leur ville idéale, les réponses jasent. Imaginer la ville à hauteur d'enfants, cest une réflexion menée à Guichen - Pont-Réan, en Ille et Vilaine. Un projet à l'horizon 2050 qui passe par exemple par l'aménagement du chemin entre l'école et le centre-bourg.

Des cabanes, des jeux, des banderoles multicolores... Le chemin de l'école serait beaucoup joyeux si les enfants en étaient les urbanistes.

"J'imagine un lieu où les enfants pourraient jouer sans être sous les ordres des parents" rêve Camille. "Moi, je verrais bien un chemin où on peut passer pour s'amuser ou se poser ou manger..." suggère Sacha. 

Un autre rapport à l'espace et au temps

Repenser sa ville à hauteur d'enfant, c'est le jeu auquel les élèves de primaire de Guichen Pont-Réan ont participé avec plaisir et envie. Il y a un an, les habitants ont été invités à repenser l'urbanisme de leur commune. L'occasion pour les plus jeunes d'imaginer "la rue aux enfants", un espace qui leur est dédié entre l'école et le centre bourg. Un espace hors du temps et de la course effrénée des plus grands.

"Les adultes pensent point A et point B, et entre les deux, on marche, le plus vite possible" sourit Ludivine Lucas, la directrice associée du projet Cuesta. "Pour les enfants ce n'est pas du tout ça : le chemin est une aventure ! Ils vivent au présent. Ce n'est pas un chemin tout droit. On peut sauter, on peut courir, on peut escalader..."

"Ce qu'on veut, c'est avoir plein de couleurs !" surenchérit Adèle... "La rue aux enfants elle ne peut pas avoir que des couleurs naturelles. Par exemple orange et bleu, les couleurs de la rue, ça rend bien !..."

Lire aussi :  Pour éviter de suffoquer, comment les villes vont devoir s'adapter

Avec L. Dolan.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité